AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 K.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: K. ( uc )   Jeu 8 Mai - 2:04

    « Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvre-boîtes électroniques, choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle, choisir les prêts à taux fixe, choisir son petit pavillon, choisir ses amis, choisir son survet' et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissu de merde, choisir de bricoler le dimanche matin en s'interrogeant sur le sens de sa vie, choisir de s'affaler sur ce putain de canapé, et se lobotomiser aux jeux télé en se bourrant de MacDo, choisir de pourrir à l'hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu'on fait honte aux enfants niqués de la tête qu'on a pondu pour qu'ils prennent le relais, choisir son avenir, choisir la vie. »

    #ichi. papier d'indentité .
    Prénoms : Kaori . Suivi de son deuxième patronyme Ren, cela donnait : « Le parfum de la fleur de lotus » . La partie intéressante dans son nom n'est pas dans les kanji, mais dans le fait que Kaori est aussi un prénom masculin en japonais. Et il veut dire "Ajoute la force d'un homme."
    Nom : Kûdo . Elle a reprit le nom de jeune fille de sa mère décédée .
    Surnom(s): Sora . Il veut dire "ciel" en japonais, c'est dans le ciel (Sora) que l'on voit le soleil qui est source de lumière, le ciel représente la liberté et les nuages expriment une impression de légèreté, de douceur. Son surnom montre donc qu'elle a un caractère doux, mais légérement naïve en apparence et qu'elle est la source d'espoir. "Sora" écrit en katakana : ソラ . Un surnom plutôt enfantin, elle préférait qu'on la surnomme " Kei " pour une raison inconnue à ce jour, signifiant en japonais " vénération " . Elle a aussi des petits surnoms, genre " Kao " par exemple . Mais retenez ce surnom : " Still Doll " .
    Nationalité : Japonaise, bien sûre .
    Clan : Police .
    Age : 24 ans .
    Métier : Inspecteur .
    Orientation sexuelle : Hétérosexuelle .
    Rang souhaité : <center> still you, do not answer </center>

    Casier Judiciaire : Vierge



    #ni. descriptions .
    Description physique :

      « Kaori-chan, pourrais-tu me passer ces dossiers ? », demanda-t-il en pointant une pile de dossiers non classés à sa coéquipière . Elle lui tendit quelques dossiers, puis revint à son bureau . Depuis quelques temps, le taux de criminalité avait fortement baissé à New-York . Il fallait trouver quoi s’occuper . Certains policiers revinrent de leur patrouille quotidienne bredouille, néanmoins pas mécontents de leur « petite » tournée . Dans ce commissariat, peu de femmes n’osaient faire ce métier certes périlleux, mais beaucoup trop masculin pour elles . Normal, me direz-vous . L’atmosphère d’un commissariat américain était viril, pesant . Le seule bouffée d’air frais dans ce bureau était la présence parfumée d’une femme, Kaori Kûdo .

      « Hey, Kaname, comme tu trouve mademoiselle Kûdo ? » Le dénommé Kaname, coéquipier officiel de mademoiselle Kaori et ancien camarade de lycée, rit doucement, regarda son ami dans les yeux et riva ses yeux bleus sur Kûdo .

      « Que dire ? Elle est … ». Toujours perdu dans sa comtemplation, il ne réussit à finir sa phrase . Il était déjà quatorze heures . Elle était svelte et gracieuse à ravir, malgré la raideur nippone à laquelle elle devait sacrifier . Mais ce qui le pétrifiait c'était la splendeur de son visage . Son teint à la blanc et légérement hâlé était celui dont parlait si bien Tanizaki . Kûdo incarnait à la perfection la beauté nippone, à la stupéfiante exception de ses lèvres rosées . Son visage l'apparentait « l’œillet du vieux Japon », symbole de la noble fille du temps jadis : posé sur cette silhouette longiligne .

      « Allô, ici la Terre . Répondez . » Kaname regarda son camarade comme s'il l'avait interrompu en pleine - jouissance sexuelle ( XD ) - contemplation . Il était dans un état second, comme hypnotisé . Tête posée sur sa paume de main, ses yeux fixaient gentiment sa collègue . Où en était-il déjà ? Dix mètres devant lui, le spectacle de son visage était captivant . Ses douces paupières baissées sur ses mots l'empêchaient de voir qu'il l'observait . Elle avait le plus beau nez du monde, le nez japonais, ce nez inimitable, aux narines délicates et reconnaissables entre mille . Tous les Nippons n'ont pas ce nez mais, si quelqu'un a ce nez, il ne peut être que d'origine nippone . Sa beauté le stupéfiait . Son seul regret était son petit chignon qui immobilisait ses cheveux courts en une courbe parfaite . Alors, il se livrait à un délicieux excercice : il la décoiffait mentalement . A cette chevelure éclatant de noirceur, il rendait la liberté . Cheveux magnifiquement lisses, parsemés de quelques mèches rebelles, presque en bataille, descendant gracieusement au niveau de son cou qui lui donnait un air irrésistiblement sauvage .

      « Kaname, ne me dis pas qu’elle te plaît ? » Imperturbable, il continua . Toutes les Nippones ne sont pas belles . Mais quand l’une d’entre elles de met à être belle, les autres n’ont qu’à bien se tenir . D'abord ce teint de lys, ces yeux suaves, ce nez aux ailes inimitables, ces lèvres aux contours si dessinésn cette douceur compliquée des traits ont déjà éclipser les visages les plus réussis . Ensuite parce que ses manières la stylisent et font d'elle une oeuvre d'art inaccessible à l'entendement . Il n'aurait jamais imaginé que sa coéquipière allait devenir une vrai bombe . S'il l'avait su ... Kaori se leva de sa chaise pour aller à la photocopieuse . Il la suivait du regard . La jeune femme n'avait pas un corps assez sensuel aux yeux des américains . Néamoins, pour un japonais, il trouvait qu'elle avait un corps de rêve . Elle n'était pas si grande, elle ne mesurait que 1m68, une taille convenable pour une nippone . Elle entretenait bien son corps depuis des années, cela se voit dans sa silhouette . Elle pratiquait énormément de sport . Elle ne mangeait que de la nourriture japonaise ; elle n'aimait pas les fast-food, peut-être de temps à autre un hamburg ou pizza, mais pas tout le temps . Trop de gras . Kûdo passa devant le bureau de son coéquipier et lui sourit . Un sourire rayonnant comme toujours . Il saisit sa main, puis la caressa . Elle était d'une telle douceur, ses doigts étaient fins et longs, des doigts de fée et des ongles magnifiquement manucurés .

      « Kuran-san, vous allez bien ? » Cette voix douce et calme l'apaisait . Elle continuait à le vouvoyer comme toujours, une manie qui n'était loin de lui déplaire . Il regarda Kaori droit dans les yeux . Des cils comme dessinés par un grand artiste et des yeux pronfondément noirs et d'une telle tristesse lui donnait envie de pleurer . Il lacha sa main, un sourire aux lèvres .

      « Je vais bien, Kaori-chan . Je viens de voir un ange passer . C’est ridicule, n’est-ce pas ? » La jeune femme toucha les lèvres de son ami, puis lui murmura : «  Non . » . Elle s'en alla laissant son camarade nippon dans tous ses états . Il pouvait encore sentir son doux parfum dans les airs . Une fois redescendu sur Terre, il reprit son travail comme si de ne rien n'était .

    Description psychique :


    #san. autres détails
    Signe(s) particulier(s) : Une belle cicatrice en forme de ' X ' au niveau du coeur ( VOIR HISTOIRE )

    Buts : /
    Arme de prédilection/Style de combat : Ayant été la fille d'un professeur d'arts martiaux, quoi de plus normal qu'elle sache aussi se battre comme son père . Elle a une petite préférence pour le karaté, mais elle se débrouille pas mal dans les autres arts martiaux . Ses armes de prédilection n'étaient qu'autre que ses " bébés " comme elle les appelle : EBONY&IVORY .

    Devise ou citation : « Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus ; il leur en fallut le spectacle . »

    Inventaire :
    01.EBONY&IVORY : Deux pistolets d'une valeur inestimable . Elle ne quittent jamais le sac de Kaori .
    02.VANQUISH PIC : Voiture de collection qu'elle avait retapée elle-même entièrement . Elle est rapide, belle et parfaite pour une conductrice telle que Kûdo .
    03.SAC EN BANDOULIERE( CUIR ) : Un sac contenant toutes ses affaires de maquillage, son portable dernier cri, son IPOD tout neuf, son porte-monnaie, des dossiers, son appareil à photo instantané ( Polaroids ), des clés ( appartement et voiture ) et surtout sa plaque de policier .
    04.VETEMENTS : Elle porte souvent une veste noire en cuir ou une trench-coat en temps de pluie . Elle aime porter de temps à autre des vêtements traditionnels telle que les yukata . Elle adore porter des converses ( elle en a beaucoup XD ) . Elle ne se détache jamais de ses lunettes de soleil et de ses lunettes tout court .
    05.ORDINATEUR PORTABLE : Elle en a absolument besoin pour ses recherches ; elle ne peut pas s'en passer .
    06.CIGARETTES : Des Lucky Strike .
    07.BRIQUET : Dessus y est inscruté le drapeau américain . C'est en quelque sorte son grigri ; un briquet offert par son dernier coéquipier : Kaname Kuran .


Dernière édition par Kûdo Kaori R. le Ven 30 Mai - 9:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
K.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tableau de messages :: Tranches de vie :: Police-
Sauter vers: