AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rush Hour

Aller en bas 
AuteurMessage
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Rush Hour   Lun 21 Juil - 14:26

Kisoi était sorti du bureau de Shinji et est allé au vestiaire ce changer et enfiler une tenue de serveur, malgré sa cicatrice et le fait qu'il avait l'air occidentale de par ses trait, il ressemblait facilement à un gars du coin. Mais cela s'arrêtait là car dès qu'il disait quelque chose, il avait un accent tout sauf japonais.

Kisoi attendait derrière le comptoir, il regardait de quoi était fait les cocktail, et chercha un calepin pour noter les commande car lui et sa tête de linotte... un stylo et le voilà parait pour prendre des commandes et les servir.

Le club était blindé, aussi bien de créature de rêve que de mec en rut cherchant une gonzesse pour se les vider. après tout c'est bien à ça que serve les boîtes, à ce rincer l'œil ainsi que le gosiller et finir au lit accompagné de préférence.

Kisoi commençait à prendre ses marques, il repéra un client qui tendait un billet afin de pouvoir commander. Il voulait un smirnoff et Kisoi le servit, Kisoi passer le torchon derrière chaque client, dès qu'un partait, il était immédiatement remplacer par le suivant. Pendant qu'il passait le torchon Kisoi relever la commande. Et ainsi de suite... Jusqu'au bout de la nuit là était son premier travail dans un premier temps.

Il servit de tout, du jeune qui venait d'avoir 18 ans ou qui faisait style de les avoirs, au vieux pervers venu là pour mater. Des filles, des plus coincé au plus extraverti. Il y avait de tout au morbid... mais à condition d'avoir la tune pour rentrer.

Kisoi s'était retrouver à la salle electro après qu'une serveuse ce soit plain, d'un mal de crâne ainsi que de type un peu trop louche et collant. A vrai dire des type louche ce n'était pas ce qui manquait. Mais pour le mal de crâne cela s'expliquait à cause de la sono au dessus du bar qui était à plus de 70% des capacités. D'ailleurs, c'était limite si le DJ ne faisait pas saturé les enceintes.

L'ambiance y était meilleur aussi plus jeune, les néon et les lazer ainsi que les spots crachaient de la lumière à éblouir un aveugle. Mais l'ambiance était bien là.

Kisoi attendait le client.


Dernière édition par Kisoi Himura le Mar 5 Aoû - 2:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Lun 4 Aoû - 10:25

Quelle foule... Les ruelles débordaient de monde, grouillait de populace serrée, parfois hurlante, un peu pareil à un gros tas d'insectes sur une carcasse en décomposition. C'était un peu écoeurant comme vision, mais très franchement, Kaede n'avait aucun autre point de comparaison en tête sur le moment. Dans un parking en hauteur, elle venait de garer sa Blackbird et regardait la rue, accoudée au rebord des places de parque. Enfin bon, elle n'était pas venue ici pour admirer le décor à partir d'un immeuble ouvert. Elle rejoignit l'ascenseur pour descendre dans la rue et se mêler à cette foule censée être oppressante. Les mains dans les poches de son blouson, elle avançait calmement, sans jeter le moindre regard intéressé aux gens qu'elle croisait. Parfois ses orbes glaciales déviaient sur un type appuyé contre un mur, ou un autre exposant à des touristes un classeur rempli de photo de prostituées. Ce soir comme bien souvent, les affaires allaient être fleurissantes. Mais elle n'avait pas l'intention de passer sa nuit à surveiller les sous-fifres. Ce soir, elle avait simplement envie de prendre un verre et le Morbid était probablement le seul endroit dans tout Tokyo où elle avait le sentiment de pouvoir finir ivre morte sans rien avoir à craindre. En même temps, en plein territoire Shukon, qu'est-ce que la shatei-gashira pouvait vraiment craindre?

Elle ne tarda pas à s'enfoncer dans une ruelle annexe, celle menant au club le plus prisé de Shinjuku. Elle se rapprocha le plus naturellement du monde, son casque pendant au bout de son bras. Les gorilles de l'entrée s'écartèrent d'eux-même, sans chercher à la contrôler ni même lui demander quoi que ce soit. Elle passa devant ceux moins chanceux qui devaient faire la queue et pénétra dans l'établissement. La musique était forte, ce fut la première chose qu'elle remarqua. Quel dommage... L'abus des basses faisaient perdre tout charme aux mélodies qui s'y superposaient. A croire que les adeptes des soirées ont juste besoin d'un rythme pour guider leur mouvement cardiaques sans être capable de suivre leur propre bon sens. Déplorable.

La shatei-gashira marqua un temps d'arrêt dans un petit vestiaire, ne serait-ce que pour le confort. Elle y déposa son casque, son blouson aussi, ne restant qu'en combinaison noire, dos nu sur son magnifique tatouage. Elle glissa une main dans ses cheveux, les rajusta. Contre ses hanches, quelques ceintures relâchées ajoutaient un style plus bikeuse. A l'une d'elle, une petite pochette de cuir contenait son porte-feuille. Elle laissa son arme au vestiaire, dans le blouson. De toute manière elle n'aurait pas besoin de ce genre de jouet pour étaler un type aux intentions douteuses si l'un d'entre eux avait subitement le courage nécessaire pour l'approcher. Elle entra dans le bar à proprement parlé, jeta un regard autour d'elle en s'avançant, puis prit la direction du bar. Elle tira sensiblement le premier tabouret libre et s'installa dessus, accoudé au comptoir. Ce soir, elle comptait bien prendre du bon temps. Elle leva à peine un doigt, assez pour attirer l'attention du serveur.


"Un kir royal, je vous prie."

Histoire de commencer léger. Elle connaissait tout le personnel présent, mais ce serveur lui était inconnu. Le patron s'était donc décidé à embaucher du personnel supplémentaire? C'était une bonne idée, surtout vu le nombre croissant de client auquel devait faire face le Morbid Angels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Mar 5 Aoû - 3:29

Ici et là des mec bourrés ce faisait viré par les videurs. C'est armoire à glace mettait dehors par la porte de derrière tous ceux qui avait abusé de l'alcool à pu pouvoir tenir debout. Certains avait toujours pas compris qu'il faut savoir s'arrête dans la vie.

Dans un coin de la salle des filles s'étaient retrouvée, surement entre copine. Elles voulaient surement avoir droit à du sexe ce soir, elles étaient habillé d'une manière plus que provocante. Certaines rentrerai et aurai surement ce qu'elle voudrait avec consentement ou sans vu comment elle était aguichante et le quartier disons qu'il n'était pas spécialement recommandable.

La soirée semblait se déroulé calmement sans baston ni rien d'autre. L'heure tournait est toujours aucun client ne semblait vouloir qu'un Gaijin ne le serve. Kisoi avait fait pour le moment en attendant la plonge et sécher les verres en regardant les clients profiter de la fête.

Au bout d'un moment un jeune femme d'une vingtaine d'année voire plus près des trente s'approcha du bar. Elle se fit un chemin dans toute cette foule assez facilement. Ce qui semblait étrange, et les mecs plutôt louche s'abstenait de la regarder et encore moins de l'approcher. Finalement arrivée au bar, elle tira un tabouret et y pris place. Elle était avec un combinaison noire, des ceintures au niveau des hanches montrait qu'elle avait un style de motarde. Kisoi était sur qu'elle devait conduire un engin du tonnerre. Il semblait que ce n'était le genre de personne à ne pas voir tout en petit.

Elle leva le doigt juste assez pour attirer l'attention de Kisoi qui était déjà entrain de la regarder donc pour l'attention, elle était sur d'en avoir. Kisoi se rapprocha avec son calepin, le sourire au lèvre, enfin sa première cliente, il passait le chiffon sur le bar en attendant la commande de la demoiselle. Il lui adressa quelque parole tout de même, un proverbe japonais dit "il vaut mieux le soleil d'été que le vent du nord", ou un truc dans le genre.

"Bonsoir mademoiselle, qu'es ce que je peux faire pour vous."

"Un kir royal, je vous prie."

"Ă, Un kir royal, c'est parti."

Kisoi fit un signe de la tête, pour confirmer la commande. Il ce dirigea vers le mur pris une flûte. Il alla chercher une bouteille de champagne et une crème de framboise. Il versa un doigt de framboise, puis il inclina la flûte et versa le champagne. Il posa un dessous de verre et mit la flûte à disposition de la jeune femme. avant de rajouté avec un sourire :

"Je peux faire autre chose pour vous aider?"

Kisoi s'arrêta dévisageant partiellement la cliente. Elle était brune avec un regard plutôt glacial, mais étrangement une certaine chaleur au fond du regard. Les spot qui éclairait aléatoirement la salle ne permettait pas de véritablement voir une personne et l'apprécier. Elle devait surement être différente quand elle était dehors. Kisoi pris quelque verre et les sécha le temps que la cliente, réponde à la question plutôt anodine.

Kisoi préférai poser des questions ouverte à une discution ou qui peuvent être fermé à tout moment si la personne souhaite être tranquille et siroté son cocktail pénard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Mar 19 Aoû - 16:12

Il était rapide, ne laissait pas vraiment le temps aux clients de s'ennuyer. Kaede n'eut même pas à attendre pour qu'il vienne prendre sa commande. Celui-ci paraissait relativement bon en tant que serveur. Restait à savoir s'il tiendrait les horaires. C'était souvent simple au début, on croyais que la seule difficulté est celle de savoir où se trouve chaque objet, mais finalement c'était le stress et les heures de travail qui arrivaient à bout de la plupart des serveurs. Peut-être que celui-ci tiendrait plus longtemps que les autres. Enfin ça restait à voir.

Les prunelles glaciales de la Shatei-gashira suivirent le départ du serveur. Elle serait vite servie, et par un type qui ignorait complètement qui elle était. C'était une bonne chose pour une fois. La réputation devenait parfois ennuyeuse. Elle croisa les jambes, détournant les yeux sur l'assistance. Des vieux pervers lorgnaient déjà sur les demoiselles en jupes courtes. Heureusement qu'une bonne partie d'entre elles faisaient parti des prostituées du clan. Ce soir, la recette sera sans doute bonne, vu le nombre de pigeons qui évoluaient dans ce bar...

Ces considérations l'auraient sans doute fait sourire, si elle avait eu un véritable sens de l'humour. A défaut, elle revint fixer le bar, consciente qu'elle s'était pourtant juré de ne pas penser au boulot ce soir. Chassez le naturel et il revenait au galop! Bon, prendre du bon temps ne l'empêchait pas de garder un oeil sur la clientèle tout de même. Une bagarre serait très mal vu au Morbid Angels, surtout si Kaede s'en mêlait.

Le son du verre déposé devant lui fit baisser les yeux. La couleur du contenu lui semblait parfaite. Certain confondaient le vin blanc et le champagne, mais pour un nouveau venu, il n'avait commis aucune erreur. Peut-être qu'il avait déjà été serveur auparavant. Ses doigts se refermèrent sur la flûte qu'elle leva devant elle, pour en considérer l'aspect avant d'en prendre une gorgée. Parfait, tout simplement. La soirée commençait bien aujourd'hui.

Et non, c'était tout pour elle, Kaede ne voulait rien d'autre. Mais la question du serveur en soulevait une autre pour elle. La jeune femme reposa le verre devant elle, revenant fixer le serveur, fidèle à elle-même, sans émotion, comme si elle observait de la marchandise. Kaede n'avait jamais l'air très sympathique, dommage pour elle.


"Vous travaillez ici depuis combien de temps?"

En même temps, elle n'était pas là tout les soirs. Mais elle aimait bien savoir qui bossait sur le territoire du clan Shukon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Ven 29 Aoû - 4:17

"Vous travaillez ici depuis combien de temps?"

Le regard de la fille était vide, d'émotion et franchement glacial tout comme lorsqu'elle parlait. Mais cela ne dérangé aucunement Kisoi, il avait bien connu des supérieurs dans l'armée du même style, considérant les soldat comme des pions, les morts comme du bétail abattu car des pions inutiles, car pas capable de survivre. Au début c'est révoltant puis on si fait.
Il sentait que cette belle inconnue était de ce genre, enfin il le sentait malgré qu'il n'en soit pas certains. Un grand détachement semblait être perceptibles entre ses paroles et son être.
Kisoi répondit :

« Depuis aujourd'hui mademoiselle, je débute, disons que c'est le premier travail que j'ai trouvé donc je l'ai pris. J'ai besoin d'argent comme tout le monde. C'est le nerf de la guerre comme on dit. Mais puis je vous demandez si ce n’est pas trop indiscret ce que vous faite dans la vie? »

Tout en parlant à la cliente, Kisoi regardait un peu ce qui ce passait dans la salle. Car en plus de barman, il devait surveiller la clientèle et signaler tout débordement. A peine Kisoi avait il fini sa phrase que deux hommes apparemment ivres tout deux c’étaient levés pour vraisemblablement régler leur compte.

Kisoi regarda au alentour, mais visiblement les videurs n’étaient pas dans cette salle. Il aller devoir intervenir. Il regardait voir comment la situation évoluée, attendant un videur au cas où peut être était il entrain de ce taquiner entre amis. Kisoi observait. Réduisant son attention sur la cliente afin de suivre ce qui ce passait.

Les deux types étaient d’une carrure plutôt lambda. Soudain l’un deux explosa la bouteille sur le rebord de la table pour s’en servir d’arme, l’autre fit pareil. Ça y est cela dégénéré. Les deux clients enfin plutôt trouble fête maintenant commençait à essayer de s’attaquer, tout en s’injuriant semblait il. Kisoi regarda la cliente et lui adressa rapidement un :

« Gomen, le travail m’appel. »

Kisoi sorti de derrière le comptoir en dix second il avait traversé la salle, et était à hauteur des deux protagonistes, qui visiblement souhaitez en découdre.

« Excusez-moi messieurs, Je vous prierez de vous calmer sinon je me verrai contraint de vous mettre à la porte de l’établissement, si vous avez un compte à réglé aller dehors. »

Kisoi essayait de régler ça diplomatiquement. Lorsque l’un des deux gaziers lui répliqua méchamment un :

Homme 1 « Ta gueule blanc bec, va te faire foutre. »

Visiblement les insultes ils savaient y faire dans le coin, c’était vraiment un grand niveau. Kisoi sourit à la provocation. Il n’avait pas écouté ce genre de truc depuis la fin de ses études.


Comme tu veux petit con, mais c’est pas moi qui ai une face de poulpe ménopausée. Si tu veux te battre viens, on va dehors.

Kisoi fit un signe en montrant la porte de l’issue de secours qui débouche sur une ruelle étroite et assez sombre sans passant.

Homme 1 « Je vais me faire un plaisir de démonter ta salle tronche et de te rabaisser ton caquet, viens on y va pauv’con »

Kisoi leur fit signe de passer devant. Ils passèrent non loin de la cliente que Kisoi avait servit. Il lui fit un grand sourire pour dire que c’était réglé enfin partiellement.

Nos trois gars se retrouvèrent donc dans la rue. Il émaner une atmosphère lourd et presque tangible. L’un d’eux préféra s’en aller et mettre de côté sa fierté et se défilé, ce qui arrangea les affaire de Kisoi.

Homme 2 « C’est lui qui m’a cherché, je part j’ai pas envie de me battre. »

Kisoi lui fit signe de dégager ce qu’il fit prestement. L’homme coura jusqu’au bout de la ruelle et disparu dans la foule et ses va et viens.

« Bien on dirai que y a plus que toi et moi, ben vas-y je t’attend demi-portion. »

L’homme ivre cria à cette insulte et chargea sur Kisoi, qui évita. Le tesson le frôla de prêt mais cela passa. L’homme visiblement fou de rage refit la même approche, la colère et l’alcool l’aveuglé et le rendait vraiment médiocre pour un combat. Même un gamin aurai été plus dangereux. Kisoi esquiva encore.

« Bon manchot, j’ai pas que ça à foutre j’ai un travail. »

Kisoi passa à l’offensive, il esquiva le tesson de verre en ce décalant de côté et lui saisi le bras afin de lui faire une clé. En l’espace de quelque seconde, l’homme ce retrouva désarmé et face contre terre. Un vieux craquement ce produisit dans le bras de l’homme, et un cri s’ensuivit. Kisoi venait soit de lui démettre le bras soit de le lui casser. Kisoi l’assomma finalement pour le faire terre. Il le bougea et le mit dos au mur en position assise comme un gars qui aurai pris une bonne cuite. Puis Kisoi rentra comme si de rien n’était. Il faisait plus chaud dans la boîte que dehors. Limite dehors il faisait moins vingt.
Kisoi retourna vers le Bar et vers la cliente.

« Gomen, où en étions nous. »

Kisoi ne le sentait pas mais du sang coulait légèrement de sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Mer 10 Sep - 19:44

Un... Tout nouveau venu. Alors il y avait du changement au Morbid Angels? En temps normal, Kaede n'aimait pas beaucoup le changement, mais un peu de sang neuf ne pouvait pas faire de mal, n'est-ce pas? Il parlait beaucoup pourtant. Elle ne lui avait posé qu'une seule question, et il lui donnait une foule de réponse. Elle savait déjà qu'il avait besoin d'argent, ce n'est donc pas un de ces gosses de riches qui prenaient un travail pour se prouver quelque chose. Il n'a pas l'air trop difficile non plus, puisqu'il a pris l'emploi de serveur sans hésiter. Ce n'est pas quelqu'un qui semble rechercher quelque chose de précis. Plus encore, il a l'air d'une honnêteté déroutante. Un peu trop juste, ce jeune homme. Dans un milieu comme celui où il venait de plonger, soit il allait s'imposer, soit il allait se faire bouffer. Il n'y avait pas de demi-mesure avec des gens qui ont un sens de... L'honneur? Trop tôt pour le dire. Kaede avait détourné les yeux quelques instants, ce moment nécessaire pour prendre une gorgée de son kir royal, écoutant le flot de sa réponse avec intérêt malgré la distance apparente. Encore que la question qu'il enchaîna tout naturellement lui fit relever les yeux sur le serveur.

Elle resta silencieuse, le détaillant sans la moindre gêne. Ele n'hésitait pas vraiment à répondre, c'est juste qu'elle voulait encore le jauger un petit peu, se faire une idée plus précise. Mais déjà l'attention du serveur était détourné par quelque chose. Et tout naturellement, les prunelles glaciales de la shatei-gashira dévièrent sur les deux troubles-fête. La bouteille brisée ne fit même pas sursauter Kaede qui continua de siroter sa boisson comme si rien ne se passait. Soit un employé ferait son travail en mettant ces gêneurs dehors, soit elle s'en mêlait et... Et il était peu probable que l'une de ces deux brutes n'ose remettre les pieds dans ce bar. Ce fut une nouvelle fois la voix du jeune homme qui attira sensiblement son attention. Elle le suivit des yeux, quand il alla s'occuper des deux balourds. Alors il allait les calmer? Ce serait intéressant à voir. Kaede se retourna, s'appuya dos contre le bar, un coude appuyé sur le rebord, son verre dans l'autre main. Elle les regarda s'éloigner pour finalement disparaitre vers l'extérieur. Brave petit...

Dès qu'ils eurent disparu de sa vue, elle sorti son téléphone portable d'une main et composa un numéro. Le portable d'un des videurs de la boîte sonna au moment où Kisoi sortait dans la rue. Kaede se retourna vers le bar, parlant d'une voix calme, basse, assez pour être parfaitement comprise par son interlocuteur, pas assez pour qu'un autre client curieux n'entende les mots avec précision.


"Le nouveau serveur sort avec deux gêneurs. Veille à ce que ça ne dégénère pas dehors. Il ne faudrait pas faire fuir les clients qui attendent d'entrer."

Et elle raccrocha, sans rien attendre de plus. Dehors, un des videurs se détourna de son travail premier et s'occupa de tenir Kisoi, et surtout les deux autres types, à l'oeil. Mais comme tout se passa relativement tranquillement, il n'intervint pas, et quand le second homme parti à son tour, il retourna vaquer à ses occupations le plus naturellement du monde. Il fallait croire que l'ivrogne ne viendrait plus déranger. Au bar, Kaede avait rangé son téléphone portable et déposé sur le bar le prix de sa consommation qu'elle connaissait sans qu'on ait besoin de lui apporter la note. Accoudée au comptoir, elle jetait un autre coup d'oeil circulaire, croisant le regard d'un groupe d'hommes qui s'empressèrent de se détourner. Elle serait vraiment tranquille aujourd'hui. Le serveur était vite revenu, du moins plus vite qu'elle ne l'aurait penser. Et sans esclandre, puisqu'il n'avait sur lui aucune trace d'un quelconque combat. Un petit malin, ce garçon!

"Vous me disiez que vous veniez de commencer à travailler ici."

Oui, voilà. ils en étaient là, à peu de choses prêt. Quant à savoir ce qu'elle faisait dans la vie... Elle pourrait prétendre indirectement être sa patronne. En un sens, c'était correcte. Mais elle ne gérait pas le bar, donc... ça aurait finalement paru prétentieux.

"Et vous me demandiez ce que je faisais dans la vie."

Surveillance? Politique? Un peu de tout, et rien d'officiel ou d'honnête. Dommage que "yakuza" ne soit pas une profession reconnue.

"Je travaille dans l'administration. Paperasse, comptabilité, vérification de documents... Que des choses terriblement ennuyeuses."

Voilà qui résumait très bien l'affaire, s'il on faisait exception de ses passages sur le terrain à résoudre les problèmes à la main, ou plutôt au poing. Ce qui hélas se voyait sur ses mains, mais pour le moment, elles étaient sagement croisées l'une sur l'autre sur le bar, à côté de son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Mar 4 Nov - 12:49

La jeune femme repris brièvement la conversation qui avait eu lieu plutôt, avant que les soulards ne l'interrompe.

"Je travaille dans l'administration. Paperasse, comptabilité, vérification de documents... Que des choses terriblement ennuyeuses."

Kisoi ramassa le prix de la boisson tout en écoutant la mystérieuse inconnue. Kisoi essuyé le comptoir de la condensation des verres et de leur mixture renversé,. La scène se passer sur un fond de musique électro, le style préféré de Kisoi, juste après le Rock, ce qui ne le dérangé pas plus que ça.

"Sans vouloir vous offenser, je ne vous vois pas du tout remplir des papiers... un boulot si ennuyeux pour une si jolie dame, cela ne colle pas."

Kisoi avait sorti cela pour la faire sourire, mais en passant le chiffon il remarqua que ses mains ne faisait pas que de la paperasse. A moins que ce coincé les doigt à longueur de journée ne soit un jeu dans les bureaux japonnais. Mais Kisoi décida de ne pas noté ce détail. Après tout elle était ici en temps que cliente, et d'ailleurs, il en avait vu d'autre.

Devant le peu de succès de sa réplique, Kisoi enchaina sur autre chose.

"Bon je suppose que vous voulez parler surement d'autre chose que de votre travail super ennuyeux, non?"

Kisoi essayé de faire la causette, un truc qui ne lui aller pas spécialement très bien. Enfin bref, il prenait vraiment son boulot à cœur.

Au bout d'un moment, une voix enfin plutôt un crie se fit entendre.

"HEY LE NOUVEAU!"

Kisoi se retourna, vers cette voix.

"D'ABORD JE M'APPELLE, KISOI. QU'ES CE QUI A DAI?
"OK, BIEN ENVOIE UN COMMANDO!"

Kisoi attrapa les bouteilles, et vérifia sur son anti-sèche. qu'il avait bien tout mit.

*Alors du Pastis, ok. Du Curaçao, ok. Du Whisky, ok et pour finir du jus de citron*

"ROGER!! PRÊT A RÉCEPTION!!

Kisoi fit glisser le verre le long du bar jusqu'à Dai qui le saisi et le mit sur son plateau pour aller le servir au client. Kisoi adoré faire ça. Par contre il s'était pas mal entrainé faut le dire. Et le commando avait même failli tombé par terre. Mais bon cela évité un déplacement, ce qui était le plus chiant dans le métier était de piétiné toujours et toujours.
Kisoi n'avait pas vraiment quitté l'inconnue des yeux puis il repris la parole, enfin du moins il l'invite à parler.

Alors qu'es ce qui vous plait dans la vie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Mer 5 Nov - 15:55

Ah bon? Il ne la voyait pas remplir des papiers? Les gens n'étaient de toute manière jamais vraiment ce qu'ils prétendaient être. C'était le cas pour toutes les personnes présentes dans ce bar, et Kisoi, tout comme Kaede, n'y faisait pas exception. Elle remarqua cependant ces yeux baissés sur ses mains. Observateur, ce petit. Discret aussi. Et c'était mieux ainsi. L'air de rien, elle souleva son verre une fois de plus, au niveau de ses lèvres, prenant quelques gorgées. Elle prendrait son temps pour boire, rien ne pressait. Son seul devoir était de faire acte de présence, ne serait-ce que pour dissuader d'autres malins de venir jouer la provocation sur le territoire Shukon. Une manière de montrer que même les hauts placés défendaient leurs intérêts sans avoir forcément besoin d'intermédiaires. Mieux valait que le nouveau ignore qui il avait en face d'elle. Kaede aurait trouvé gênant qu'il puisse faire attention à son statut. C'était tellement plus amusant quand, ignorant qui vous êtes, les gens vous considèrent différemment.

Et effectivement, elle n'eut pas de réaction très chaleureuse. Bien qu'elle trouvait la tentative de détente d'atmosphère appréciable. Kaede était pourtant déjà détendue, même si ce n'était pas flagrant. Elle se contenta de hausser les sourcils, reposant le verre sur le bar alors qu'il poursuivait. Parler d'autre chose... Il était amusant à chercher à faire la conversation. Pour une fois qu'on ne la fuyait pas à cause de son air glacial, ça la changeait.


"En effet, je voudrais oublier quelques instants mon travail."

Oh, juste quelques instants. Si elle avait voulu l'oublier totalement, elle serait simplement allée s'enfermer dans ses appartements avec son violoncelle. Finalement, à travers toute la ville de Tokyo, son job la poursuivait. Elle dévia son attention sur l'autre serveur qui interpella le barman. Les affaires tournaient bien au Morbid. Elle ne chercha même pas à interrompre le nouveau en question tandis qu'il préparait le cocktail et l'envoya avec un avertissement typique de l'armée. Américaine en plus. Alors celui-là était métissé d'Amérique? Probable. De toute manière, elle savait qu'elle n'aurait qu'à ouvrir le dossier des employés pour savoir d'où venait ce nouveau.

Et il repris la conversation, le plus naturellement du monde. Kaede trouva même la question divertissante, bien que les premières pensées ne franchirent pas ses lèvres. Il aurait été inconvenant de dire que parmi ses loisir elle comptait la torture dans le top ten. Enfin ce n'était pas le premier. Et elle prit une gorgée de plus de son kir avant de répondre.


"La musique... Classique, de préférence."

Et pas ses horribles sons barbares qui volaient à Wagner et Vivaldi leurs thèmes sonates en se vantant d'avoir inventé un pseudo nouveau style musical. Un peu dure peut-être. Mais dans les musiques actuelles, elle préférait quand même le rock et autres styles plus originaux que ce qui passait en ce moment au Morbid. Enfin, le client est roi, comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Lun 24 Nov - 5:15

"En effet, je voudrais oublier quelques instants mon travail."

Visiblement Kisoi avait raison, en même temps quand on sort ce n'est pas pour pensait boulot. A moins que le boulot ne soit de sortir. Elle fit une pause avant de prendre une gorgé de son kyr. Le verre commençait à ce vider tranquillement. Petit gorgé par petite gorgé. Puis elle reprit.

"La musique... Classique, de préférence."

Ah, Kisoi était bien embêté là. Il ne connaissait rien sur ce sujet, visiblement, il avait l'allure d'inculte et d'hérétique. Enfin si vous rapporter ça a un contexte du moyen âge, c'est ce qu'il ressentait. Puis au bout d'un long moment de réflexion, il fit appel à ses vieux souvenirs, limite fossilisé les pauvres. En effet il se rappela très brièvement des ses cours de musique qu'il a eu au collège... enfin le peu où il y est aller car cela ne l'intéressait pas. Faire de la flûte, l'un des instruments les plus tortueux du monde. Une balle dans le genou ferai surement moins mal. Mais Kisoi n'avait pas envie d'essayer. Il tenait trop à ses jambes pour ça.

"Hmm, je vois, Chopin, Mozart, enfin je crois que c'est les deux seuls que je connaisse... pour être honnête ce n'est pas mon rayon, Gomen."

Kisoi sourit avant de reprendre, sur une phrase qui se voulait autodérisant. En effet c'était plus pour ce moquer de lui même et de son incultisme.

J'ai arrêté d'évoluer au rayon du bon vieux rock qui sonne toujours autant et qui passe les âges. Pour moi un bon AC/DC, il n'y a rien de mieux. Mais, il est vrai que un peu de classique de temps en temps fait du bien.

Kisoi se heurté toujours à ce mur froid et glacé que représenté la jeune femme, même ses passions ne lui arrachait pas l'ombre d'un sourire. Cela rappeler un gradé que Kisoi avait connu, durant son service. Ce type était toujours froid malgré toute les situations. Même après la mort de certains de nos camarades, il restait froid et continuait à avançait jusqu'à ce que la mission et l'objectif soit réussi. Le fait de retrouvé le même genre de comportement l'amusait enfin légèrement. Mais assez pour lui arracher un petit rictus nerveux.

Et qu'elle chanson classique préféré vous? Que j'essaie d'en écouté un jour, afin de ne pas mourir totalement inculte.

Kisoi essuiait avec le torchon les verres qui sortaient du lave-vaisselle. Tout en faisant attention pour écouter la futur réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Ven 28 Nov - 13:10

Le classique avait perdu de son succès auprès des jeunes générations. Pour beaucoup, avouer aimer ce genre de musique faisait passer les amateurs pour des ringards, ou alors pour des adeptes des mélodies de vieillards. Durs étaient les temps modernes. Si seulement les écoles se donnaient un peu plus de peine pour diversifier un peu les leçons d'histoire et abandonner un peu les faits de guerre pour s'attarder sur ceux qui ont fait vivre leur monde à leur époque? Elle est bien loin l'époque où les grands compositeurs provoquaient les mêmes hystéries que les groupes de musique qui passaient actuellement sur toutes les chaînes de radio. Et là, au Morbid, c'étaient des amalgames de son, souvent même inspiré de ces anciens artistes, qui faisaient danser les foules sans même qu'elles n'aient conscience que finalement, plus grand chose de nouveau n'était créé en musique depuis plus d'un siècle. Ce style avait au moins le mérite de faire danser les gens, et dans la même lancée, de les faire consommer. Ce n'était très certainement pas Kaede qui allait s'en plaindre, après tout c'était grâce à ces mêmes personnes qu'elle pouvait continuer d'apprécier la musique et s'offrant les meilleurs reprises par les meilleurs orchestres du monde entier.

D'ailleurs elle se reporta un instant sur la salle, juste pour jeter un coup d'oeil à tous ces clients, certaine déjà bien éméchés, qui arrondissaient ses fins de mois s'en même en avoir conscience. Elle se replaça face au bar quand le jeune serveur avouait ne pas vraiment maitriser ce genre de sujet. En même temps, elle se voyait mal imposer à un serveur des connaissances musicales dignes principalement des virtuoses ou des étudiants en solfège et composition avancée.


"Vous en avez cité deux, la plupart des gens ne sauraient même pas prononcer un seul nom à une heure du soir aussi tardive."

Cinq contre un qu'en prenant un client au hasard pour donner un nom, la seule réponse obtenue sera un "heu..." à peine articulé. Comme quoi, Kisoi se débrouillait mieux que la plupart des autres serveurs qui vouaient un intérêt uniquement pour ce qui passait en ce moment même dans les enceinte du Morbid sans même se douter qu'il existait d'autres genres de musique dans le monde.
Enfin, il fallait avouer que Kaede n'était pas très agréable pour faire la conversation. Aussi réceptive qu'un iceberg, elle ne décrochait pas le moindre sourire, ni même le moindre petit signe encourageant, La comparer à un militaire n'était pas si faux que ça, du moins dans l'attitude.


"Et bien... Si vous préférez du calme, je ne peux que vous conseiller le premier concerto pour violoncelle de Bach. Mais vu que les ons un peu plus rock vous conviennent, je vous suggérerait plutôt un bon morceau d'Apocalyptica. <<Quutamo>>, par exemple, est de toute beauté, et moins calme que du classique à proprement parlé."

Ah oui, certains classiques se mettaient au goût du jour. Le métal classique restait un style que Kaede appréciait énormément. Mais il fallait avoir l'oreille musicale pour savoir apprécier pleinement ce genre de morceau trop souvent critiqués par les conservateurs et pas assez écoutés par les adeptes des mélanges des genres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Lun 22 Déc - 6:08

Tout en écoutant Kisoi continué d'essuyer les verres et de temps en temps de faire les commandes que lui ramenait Dai et les serveuses. La demoiselle glacial lui donna quelque titre pour sa culture personnelle, mais il retenu plus le morceau d'apocalyptica. Qui d'après le nom se rapprocherai plus de son répertoire bourrin à souhait. Mais bon le titre d'une chanson étant comme une couverture à un livre et un habit qui ne fait pas forcément le moine. Kisoi se promis essayés d'écouter.
Cela faisait déjà un bon moment que Kisoi et la demoiselle parlait. Au bout d'un moment Kisoi se rendit compte que personne ne s'approchait d'elle à moins d'un mètre et demi. Cela était d'autant plus louche que la demoiselle était belle.
Kisoi regarda machinalement sa montre, Il n'avait plus que une heure et demie de service "grossièrement", après il devrait fermé la boîte et ranger une parti du bordel laisser par les clients ivres. L'attention de la jeune femme était toujours dirigé sur lui malgré quelque coup d'œil à la salle. Elle décomposait chacun de ses gestes.

Après avoir bugger un moment Kisoi reprit la conversation en remerciant la jeune femme

"Arigato gosaimas, il me semble que je connait un morceau mais je ne suis pas sur, comment ça s'appel déjà..."

Kisoi chercher, il avait l'air en tête, c'était une bande son qui généralement était utiliser dans les dessin animé quand il y avait un bombardement ou un truc du genre.

... C'est un truc avec des valkyries... Je ne sais plus trop. Généralement on l'entend dans les dessins animé américain dans les bombardements... Enfin si vous voyez ce que je veux dire.

Kisoi affiché un sourire plus franc que son rictus nerveux. Il repensait au dessin animé. Enfin bref, il repris ce qu'il faisait. En effet un homme ne peut faire deux chose à la fois. Il fit glisser des commandes en bout de bar à l'attention des serveuses qui les mirent sur leurs plateaux. Ah les serveuses... elles paraissaient nettement plus chaleureuses que la demoiselle avec qui Kisoi était en discution. Mais ce qui était évident c'était qu'elles n'avaient pas la classe de son interlocutrice. En effet belle brune enfin au lumière de la boîte de nuit car en sortant il était sur que la couleur aurai changer, mais ses yeux bleu. Ça il était sur qu'il était bleu, telle le bleu des glaciers des pôles juste avant qu'il ne cède et ne créer une immense vague. On pouvait la comparer au calme qu'il y a avant une tempête. Elle était élégante, sexy et classe car aimant la musique classique... dommage que son métier "bureaucratique" elle le face avec visiblement... ses poings.

En attendant sa réponse, la logique de Kisoi et sa conscience, était en pleine réflexion, même si cela ne se voyait pas tellement. Puis il décida d'arrêter sa réflexion là sans aller plus loin. Il préférait la voir comme une fille froide, élégante, jolie, sexy et classe. Il ne voulait pas la voir comme ce qu'il apercevait venir au loin, mais qui était surement la vérité. Ça, il faudrait que quelqu'un le lui dise où elle, car chacun à ses secrets et les partager c'est déjà ne plus en avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Ven 2 Jan - 12:47

Bien sûr qu'il s'agissait de musique de bourrin en puissance! Ce groupe ne portait pas un nom pareil pour rien. Mais ça valait le détour. Un métaleux qui secoue sa longue tignasse en tout sens au son d'un violoncelle, ça existait! C'était d'ailleurs pas mal à voir. Si d'aventure ils venaient à passer donner un concert au Japon, il faudra que Kaede envisage sérieusement de se prendre des billets, histoire de se faire un petit plaisir moins sanglant qu'à l'accoutumée.
Quant à attirer du monde, il était aisé de voir que malgré un physique somme toute bien accordé, elle n'avait vraiment pas grand chose de réellement attirant. A moins qu'il existe des hommes charmé par les femmes rigides, froides, avec de profondes tendances sadiques? Bien sûr qu'il en existait. Mais ceux-là ne traînaient pas vraiment au Morbid Angels. Non, par ici, c'était plutôt les prédateurs qui se promenaient. Ou plutôt des hommes qui se prenaient pour des prédateurs. Peut-être que pour se divertir, elle aurait été tentée d'en approcher un, histoire de se rappeler le plaisir que procure un homme fort rampant par terre en poussant des suppliques. Un son aussi désirable que son précieux violoncelle.
Elle n'était vraiment pas recommandable.

Sa réponse concernant une musique liée à des bombardement laissa Kaede perplexe. Pour une fois, ses traits changèrent. Elle avait l'air un peu moins froide, mais néanmoins distante. Pensive surtout. Il fallait encore replacer ce qu'il racontait et Kaede n'y connaissait vraiment pas grand chose en dessins animés. En revanche, c'était la spécialité de Kaoru, sa soeur, ce qui lui tira un vague sourire nostalgique avant qu'elle se reprenne.


"Ce que vous dîtes me fait penser à du Wagner. Die Walküre, les Valkyries... Mais je me trompe peut-être."

C'est clair qu'en se basant sur des références en dessins animés, Kaede n'y comprendrait pas grand chose. Elle détourna les yeux vers l'horloge stylisée qui se trouvait dans un coin de la pièce. Le genre d'objet qui ressemblait d'avantage à de la décoration qu'à un indicateur de temps. La boïte allait bientôt fermer, et tout était resté calme. Une bonne soirée, avec beaucoup d'argent à la clé. Le genre de soirée qui ne pouvait que satisfaire un mafieux de haut vol.

"Bien... La soirée fut encore relativement tranquille. Le bar va bientôt fermer... J'espère que vos pourboires vous auront satisfait. Ici, l'argent coule aussi facilement que l'alcool."

Ce qui n'était pas vraiment étonnant, avec des serveuses aussi mignonne et des hommes friqués en manque de jolies choses à regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Rush Hour   Jeu 15 Jan - 4:13

Kisoi était content, il avait réussi à lui faire esquissé un sourire. La demoiselle ce ressaisit et redevient rigide et distante, comme si ce masque protégé de tout. Kisoi pensa que cela pourrait être un long sujet de philosophie entre amis, avec quelque bière et autre boisson alcoolisé. Elle répondit, Kisoi hocha la tête pensant que ça devait être cela. Puis sans réellement attendre de réponse, elle enchaina sur le fin de la soirée, qui allait s'achever. Finalement elle sur le ton de la conversation, elle demanda si les pourboire de la soirée avait satisfait Kisoi.
Évidement, cela l'avait satisfait, il s'était fait quasiment autant que s'il avait encore était à l'armée, les risque en moins... quoi que... Mais bon dans le pays capitaliste, l'argent n'est jamais, assez et la cupidité peux conduire à la stupidité. Kisoi se rappelant de ses histoires que lui raconté son grand père sur les moral et les valeurs. Ce rappela, qu'il faut savoir être ambitieux, mais aussi être satisfait du peu que nous avons. Finalement il répondit après avoir tout de même cogité, un peu assez rapidement certes.

"Oui, en effet, c'était une bonne soirée, pour une première.

Kisoi sourit, les gens commençait à déserter. Il était 4h45, le bar fermé dans un petit quart d'heure, en théorie, il n'y avait plus que la moitié des personnes qu'il y avait au début. Le bar avait gagné en tranquillité, et les dernier consos, commençait à être donné. Les videurs refuser l'accès des nouveau entrant. Afin de pouvoir fermé le bar, à peu près à l'heure, laissant les clients restant s'amuser tranquillement.
Les serveuses, commençaient à nettoyer les tables, laisser à l'abandon. Elles ramenaient, les verres, avec un déhanché assez appréciable. Kisoi enfourné les verres dans le lave-vaisselle. En quelques minutes, le lave-vaisselle était blindé et tourné à plein régime d'ailleurs, Kisoi du commençait à faire la plonge accompagné par Daï qui essuyé les verres et les ranger dans les étagères.
Puis Kisoi repris:

"J'espère vous revoir bientôt car ce fut un plaisir. Vous avez l'air d'être une habituée, je me trompe?"

L'hypothèse de Kisoi se basait sur le "encore" et le fait qu'elle avait tout de suite grillé le fait qu'il était nouveau.
Kisoi trouvait qu'il avait pas trop mal géré sa première soirée, heureusement, que les antisèches trainaient derrière le comptoir, à l'abri des regard, et que sa capacité à mémorisé était assez bonne sinon... il se serai rétamé. Mais dans l'ensemble Kisoi était satisfait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rush Hour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rush Hour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OUR SOLEMN HOUR
» Zerg Rush, le jeu caché derrière Google
» Evénement #11 : Sugar Rush [Fe]
» The Hour
» [AAR Darkest Hour mod33] German Austria, you wonderful country

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tableau de messages :: Archive-
Sauter vers: