AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kisoi Himura, l'intégration d'un Gaijin

Aller en bas 
AuteurMessage
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Kisoi Himura, l'intégration d'un Gaijin   Jeu 24 Sep - 15:12

Kisoi pris son journal et entama son écriture.

Voici le Journal d'un Gaijin:

15 septembre 2008, 22h35pm

Je me présente Kisoi Himura, 21 ans, officiellement Barman depuis 5 mois et demi, résident au japon depuis 8 mois. Le reste de mon passé tu n'as pas besoin de savoir...

Hamm, de quoi je vais te parler aujourd'hui, mon p'tit journal-San... Oui je sais, je vais te faire un p'tit résumé pour tout reposer à plat depuis cette putain de sauterie... Non pas celle d'hier soir mais, celle d'il y a six mois. Mais si souviens toi, c'était il y a six moi pile à la même heure le 15 Mars 2008, 22h00.

Commençons par le commencement ça sera mieux pour comprendre. J'ai été à cette soirée mondaine avec Mio, afin de te trouvé un emploi fixe, que J'ai trouvé maintenant mais chaque chose en son temps.
Mio? Qui c'est? Mais c'est la fille avec qui je passe le plus clair de mon temps. Belle, intelligente, drôle... et d'autres qualités que je ne pourrais vous citer sans devoir vous tuer Wink . Bien bon oui donc j'étais, à cette fête tiré à quatre épingles comme Mio qui était resplendissante. Nous nous amusions bien jusqu'à ce qu'une bonne de Yakoué venu tuer le principale acteur de la fête débarque et commence à tiré dans le tas. Raah c'est bâtard d'enflure, j'aurai aimé les faire plus souffrir que ça. Tirer sur moi et ma charmante Mio.
Dans la fusillade j'ai réussi à tirer relativement brutalement Mio derrière un pilier en béton armée nous protégeant des balles. Finalement avec peine j'ai récupéré un calibre qui était tombé d'un des gardes du corps... qu'avait pas eu de chance... Enfin bref je l'ai récupéré, et pendant qu'il rechargeait, j'en ai dégommé un pleine tasse, le deuxième seulement le bras je n’ai pas été bon sur ce coup là. Bref ils n’ont pas apprécié que je descende un de leur pote par conséquent ben nous avons été arrosé moi et Mio de bastos.

Heureusement l'intervention de Kaede, (j’expliquerai plus tard qui es cette chère Kaede) nous a sorti moi et Mio du pétrin. J'ai pu ainsi finir de liquidé les deux enculés de Yakoué restant, évidement le blessé qui braillait je lui ai mit une balle pleine tête à bout portant sinon ce n’était pas drôle en plus comme ça c'était vachement plus calme après.

Putain l'effet de la poudre des cartouches me fait toujours ce petit effet. Je deviens hystérique enflammé assoiffé de sang. Je pourrais tuer à l'infini juste pour l'hémoglobine qui gicle et l'odeur acre de la poudre qui vous titille les narines. Bref nous ne sommes pas là pour parler de mes penchants sadiques vicieux, cruel et machiavélique.

Finalement moi et Mio, on a réussi à filer à l'anglaise. Nous sommes rentrés chez moi par tellement de chemin différent qu'on aurait pu se pommer. C'était pour brouiller les pistes faut bien ça. En tout cas ma p’tite Ninja fonctionne du tonnerre de dieu avec une moyenne de 100km/h dans les rue Nippone ça le faisait bien.

Je crois que la première chose que j'ai fait en arrivant était de barricader la porte fermer tout les volets et sortir mon "PA-MAS-G1" armé et chargé. La deuxième chose fut une bonne douche glacée pour me calmer. D'ailleurs Mio à fait la même chose en même temps... pour mon plus grand plaisir enfin ça c'est une autre histoire.

Finalement quinze jour plus tard Kaede, c'est à dire ma boss aujourd'hui ma proposé de me prendre à temps plein au Morbide Angel. Evidemment j'ai accepté officiellement c'est un travail de barman sympa et "tranquille". Mais officieusement, je récupère les infos des plus ou moins bourrés, des habitués, etc. et parfois je vais même prélever quelque quenotte à coup de batte de baseball, quand cela n’exige pas plus bien sûr, évitons les détails trop glauque je ne voudrais pas que tu sois la nauséeux.
Contre cette besogne j’ai pas mal d’avantage, la protection des Shukon et de l’argent à fin de financer mes « affaires» aussi bien professionnel que de loisir. Enfin maintenant l'argent n'est plus trop un problème majeur, le seul problème est de resté en vie assez longtemps pour profitez de cette dernière et des fruits qu'elle nous offre... pas facile avec une cible hautement potentielle chez vous. Mais quoi qu'il arrive je ferai tout pour protéger ce à quoi mon cœur est attaché. Pour une fois qu'il à quelque chose, quelqu'un, un tout à aimer. Je compte bien le garder.

Maintenant il me reste plus qu’une chose à faire, trouver les crevards qui en ont après Mio et les liquider.


"Cheri, à table"

Kisoi referma le journal et le planqua. Une douce odeur vient titiller les narines de Kisoi. Mio est un véritable cordon bleu.

"J'arrive, ma puce"

Kisoi entra dans la salle de séjour, Mio était en tablier entrain de l'attendre, Kisoi remarqua qu'elle n'était qu'en tablier...

Kisoi et Mio mangerons surement froid ce soir... ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kisoi Himura, l'intégration d'un Gaijin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des idées pour faciliter l'intégration?
» Journée d'intégration ! [Bizutage][Terminé]
» [Event 1] Soirée d'intégration
» [Guide]Les différents groupes
» Intégration progressive [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tableau de messages :: Tranches de vie :: Tokyo Diary-
Sauter vers: