AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Emi Irivna Atsalova "Gun'juhinko"

Aller en bas 
AuteurMessage
Emi Irivna Atsalova
Gun'juhinko
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 24/09/2009

Identité
Rang: Trafiquante d'arme
Yens: Riche à en faire Pâlir Okane Iori
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Emi Irivna Atsalova "Gun'juhinko"   Jeu 24 Sep - 17:09

Prénom : Emi
Patronyme : Irivna
Nom : Atsalova (Féminin d'Atsalov)
Surnom(s) : Hanabi no Amane (Le son divin du feu d'artifice), Gun'juhinko (Enfant des munitions, du matériel de guerre)

Nationalité : Russo-Japonaise.

Clan : Pas de clan. Sinon sa propre famille de trafiquants.

Age : 27 ans
Métier : Propriétaire d'entreprises d'import/export et de commerce au détail de biens et de services dans le cadre du secteur économique informel. Vous pouvez traduire cela par : "Trafiquante".
Orientation sexuelle : Bisexuelle.

Rang souhaité : Gun'juhinko

Casier Judiciaire : Soupçonnée d'être l'instigatrice de séries de meurtres en Chine, en Russie, au Vietnam et en Corée, ainsi que de trafic, de vol, de recel d'armement et de matériel de guerre (Également de drogue, même si c'est un peu inférieur au reste). Ainsi que d'une vingtaine d'autres infractions.
Les services indiens souhaitent également l'interroger dans le cadre de l'affaire du scandale des chars, en 1999. En effet, Iryv Anatolievich Atsalov, trafiquant de renom et père de notre marchande avait dérobé les cinquante chars T-90S que la Russie avaient vendu à l'Inde... Le prix unitaire d'un char T-90S ayant été évalué à 2,3 millions de dollars en mars 2006, le père d'Emi serait donc redevable d'une somme d'au moins 115 millions de Dollars à l'Inde. Il s'agit aussi selon la rumeur la première grande "transaction" à laquelle notre jeune femme aurait participé.

Description physique : Mesurant approximativement 1m75, Gun'juhinko, beauté à moitié slave et à moitié asiatiques aux cheveux mi-longs et noirs, possède un corps très souple et doué de jolies formes, sans être outrancières. Quand on la regarde dans les yeux, on a peine à établir une séparation distincte entre le noir et le bleu : On parle souvent de cette couleur étrange comme d'un effet secondaire du à la mauvaise cocaïne mélangée de poudre noire que la marchande de mort consomme sans cesse. Elle marche d'une manière gracieuse et on a peine à croire, quand on la croise dans un bon jour que cette jeune femme est la malade dont parle les journaux. Son visage dépeint en effet tout autre chose, elle a le visage de la douce jeune femme aimante, un sourire gentil et aguicheur sur des dents d'une blancheur éclatante. Tout en douceur et harmonie, elle semble aimable même si d'aventure elle ne sourit pas. Sa peau est blanche à l'extrême. Elle semble cultiver cette pâleur, mais qui loin de la faire ressembler à un cadavre, lui donne un air quasi hypnotisant.
Quand elle part dans une crise de folie, les choses changent. Ses traits se tendent quittant leur douce apparence pour s'ancrer dans une horreur de sadisme pur, et son sourire se fige dans une expression carnassière avant que sa bouche ne se déploie dans un éclat de rire à glacer le sang.

Description psychique : Cette jeune femme, paradoxe d'orgueil, d'arrogance et de machiavélisme, est une personne dont on ne sait jamais si elle calcule tout ou si elle improvise ses choix avec audace et culot pour les réussir avec talent au fur et à mesure de ses péripéties. Que ce soit l'une ou l'autre de ces solutions, c'est en tout cas une femme dotée d'une intuition hors du commun et de facultés d'analyses bien au-delà de ce que les gens peuvent imaginer. De manière générale on peut considérer qu'elle est complètement tarée. C'est une psychotique finie qui a la réputation d'être une malade mentale dangereuse mais très bonne commerçante, attaché à l'honneur de son entreprise et au bon déroulement des transactions.
C'est là son véritable don, d'être folle : Elle n'est artiste que par les complots qu'elle fomente et sa manipulation des armes, les arts ordinaires ne sont pas pour elle (Ou alors seulement une arme pour toucher l'âme du spectateur).
Elle dit d'elle-même qu'elle cultive l'art de la guerre à tous les niveaux. Et l'expression illustre bien le mode de pensée de la Gun'juhinko : Son esprit envisage tout selon le filtre du conflit du commerce et de la guerre, même l'amour et les relations entre personnes. Elle juge les gens en fonction d'un étrange manichéisme basé sur la capacité à "faire la guerre" et à "remporter" celle-ci. Cela aboutit à la distinction entre les "armes" qui peuvent être redoutables mais qui ne sont en réalité que des moutons et les "manieurs" dont l'esprit est la seule arme véritable. La sévérité et l'intransigeance de son évaluation lui donne parfois un air un peu hautain.
Ce choix dans les termes n'est pas anodin. Emi est une véritable fanatique de tout ce qui peut représenter un intérêt en tant qu'arme. On la trouve souvent en train de parler à des objets comme si ils pouvaient lui répondre et quand on demande pourquoi elle le fait, elle vous répond sur un ton effronté : "Je te parle à toi aussi non ?". Car oui si vous êtes une arme, la charmante jeune femme vous tutoiera sans la moindre considération pour votre rang ou votre situation.
L'une de ses manies les plus célèbres est d'écouter de la musique militaire russe comme les cœurs de l'armée rouge quand elle s'amuse à canarder quelque chose à la mitrailleuse ... Un mauvais payeur, ou un membre des forces de l'ordre...

Signe(s) particulier(s) : Tatouage de Scorpion en Tribal sur la cheville (Oui je sais encore...)

Buts :
- Avoir des bonnes relations commerciales et prospères.
- Faire du pognon et du carnage.
- Pour la plupart des gouvernements c'est une terroriste, elle cherche donc à conserver sa liberté.
- Et surtout que son père soit fière d'elle.

Arme de prédilection/Style de combat : Privilège aux armes types mitrailleuses en tout genre. Sinon le couteau mais ce corps à corps n'est que pour les privilégiés... A tous les niveaux là encore...

Devise ou citation : "Là où il y a une volonté, il y a un chemin." Lénine

Histoire : Les Atsalov sont depuis toujours des artistes de guerre : Depuis des générations, ils érigent celle-ci en entité quasi-religieuse et personnifiée et pratiquent ce que l'homme par sa nature de monstre sait faire le mieux : La créativité au service de la destruction. C'est dans ce contexte qu'Emi s'affirma dans la criminalité et devint vite l'une des plus grande trafiquante d'armes internationale de tout l'extrême orient spécialisée dans l'approvisionnement des organismes mafieux...
Ayant passé son enfance dans une guerre criminelle et dans le sang, cette petite fille fut sans doute vue traumatisée dans les premières années de sa vie par la mort de sa mère Katsuaraga Umineko, de nationalité japonaise, qui fut tuée sous ses yeux par les forces de l'ordre, alors que Iryv son père était à l'étranger et que celle-ci n'avait jamais trempé dans le commerce d'armes ou quelque autre forme de criminalité...
Placée en foyer d'accueil, elle jura de se venger la nuit même à "Kora" son chat en peluche et prit dans le consentement muet de l'animal un signe d'encouragement.
Une semaine plus tard, elle fut délivrée du foyer par son père et à l'âge de six ans fut entrainée par son père dans la spirale de la criminalité.
Non pas que ce fut-ce un souhait précis d'Iryv pour sa fille, mais il ne pouvait se résoudre à laisser sa fille aux mains de l'Etat qui lui avait volé son épouse sans la moindre raison...
Emi se forgea au cours des années comme apprentie dans l'organisation familiale et commença à vouer un véritable amour aux armes. Les "amis" de son père, la nommait "Hanabi no Amane" à cause de cette passion. Quand elle eut 16 ans, la petite frappe de son âge, avec qui elle s'entendait assez bien dans la bande de son père, tenta d'abuser d'elle en la faisant boire de la vodka. L'enfant que la vie avait rendue assez instable et l'alcool ivre, se laissa faire et au moment ou son compagnon arriva à l'instant fort du rapport, lui vida un chargeur de revolver de la crâne. Très loin de la traumatisé, cet épisode aggrava ses instincts pervers et sadiques et deux ans plus tard elle apporta à son père la tête du policier qui avait tué sa mère. Ce dernier était devenu commissaire et vivait avec sa famille à Kyoto. La décence nous impose de passer outre le sort réservé à ladite famille.
Un an plus tard, on dit que Hanabi no Amane participa au Scandale des Chars en Chine avec son père et que ceci scella sa véritable entrée dans le monde du trafique d'armes en tant que responsable.
Depuis, notre jeune amie s'est perfectionné dans sa profession avec un talent admirable qui lui a assuré une petite réputation sympathique au quatre coins de l'Asie.
Aujourd'hui alors que la famille Atsallov, se trouve implantée dans tout les pays d'Asie, le pouvoir des clans à Tokyo lui interdisait une présence réellement permanente au Japon, mais maintenant avec l'arrestation de l’Oyabun, du Père fondateur et protecteur de la famille Sensu qui se chargeait jusque là du commerce réel de la majeure partie des armes à Tokyo, la famille Atsalov s'est sentie pousser des ailes et Iryv Anatolievich Atsalov a envoyé sa fille ouvrir une "succursale" sur place avec quelques moyens et des hommes de main. Le chef de la famille espère que leur infrastructure développée leur permettra de gangréner tout le commerce d'armes locaux et de supplanter la famille Sensu dans ce domaine pour au moins une petite partie du marché...


Inventaire : Deux dagues, un pistolet mitrailleur et un téléphone portable samsung jouant en sonnerie l'hymne russe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Emi Irivna Atsalova "Gun'juhinko"   Jeu 24 Sep - 18:18

C'est bon tu es validé, par contre je te place dans le groupe Civil se sera plus facile ainsi comme tu es un lonewolf

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
 
Emi Irivna Atsalova "Gun'juhinko"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» Le" j'accuse "de Fidel par Vernet Larose
» "little kiki", you represent the future of haiti !!!!!
» Une "mi-temps" ?
» Le "Carré Bleu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tableau de messages :: Tranches de vie :: Civils-
Sauter vers: