AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une rentrée bien agitée...

Aller en bas 
AuteurMessage
Tensui Ikaru
Gueule d'ange
avatar

Nombre de messages : 292
Age du protagoniste : 24 ans
Date d'inscription : 21/02/2008

Identité
Rang: Shingiin
Yens: 0, pas un rond!
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Une rentrée bien agitée...   Ven 25 Sep - 13:00

[J'attends Okane Iori. A priori, personne n'est susceptible de nous interrompre, mais n'hésitez pas à nous demander notre avis si vous souhaitez intervenir.]

La vie avait repris son cours, inchangée en apparence malgré l'évolution du (très jeune) patron de ce brillant cabinet d'avocats. Pourtant, Ikaru sortait bien moins souvent voir des clients, cloisonné dans son bureau avec pour seule compagnie quelques nouveaux dossiers. On ne lui faisait plus confiance disait la rumeur: abandonner ainsi collègues, clients, famille et "amis" sans donner de nouvelles n'était pas un comportement digne d'un homme de loi, surtout s'il avait un poste à responsabilités.

Certes, il y avait du vrai là-dedans. Mais la principale raison du mode de vie particulièrement sédentaire du jeune homme était due au fait qu'il n'avait plus à s'éclipser pour rejoindre un clan de yakuzas, désormais inexistant.

Il ne voulait pas s'allier aux Jumoku, encore moins aux Shukon et ne parlons pas même des Hujie. Son existence était redevenue quasiment banale: plus de petite amie célèbre, plus de dossiers épineux, plus de risques dus à l'illégalité d'occuper une position relativement importante dans un clan mafieux...


Beaucoup auraient pu s'ennuyer. Cependant, ou que cette reprise fut suffisamment récente pour qu'il se sentit encore serein, libéré et soulagé, ou qu'il eût vraiment profondément changé, Ikaru se sentait étrangement... bien. La vie lui paraissait plus simple, plus belle aussi.

Oh non, il n'ignorait pas que la fange continuait de frémir à travers la ville, incarnée sous différentes formes, diverses personnes. La bassesse était une crasse trop bien incrustée pour que la ville et même le pays retrouvent une transparente majesté. Mais qu'importent les complots et les immondices, il ne faisait plus partie de ce monde. Il n'aurait plus à rougir de ses actions. Le temps qui lui avait été alloué pour mieux appréhender l'univers du crime avait été fécond en enseignement, quoiqu'il fût relativement désillusionné quant à cette idée de sacro-sainte famille que les yakuzas prétendaient former. Les Sensu avaient été trop rapidement recrutés par leurs anciens rivaux pour prétendre avoir été réellement attachés à leur communauté. Ceux qui l'étaient en furent morts, belle reconnaissance à la fidélité. Au moins leur âme était-elle sans doute plus tranquille que celle des traîtres à la solde de l'ennemi.

Un soupir.
Tout ceci ne le concernait plus à présent. Un regard, lourd de nostalgie, papillonna, se posant tour à tour sur livres et brouillons hâtivement griffonnés. Il était temps de remettre de l'ordre dans ses affaires. Il était temps de travailler.

Sourire. Il lui échappa un de ces signes extérieurs d'un amusement indulgent tandis qu'il songeait à ce qu'il avait été. Il se sentait si vieux... tellement vieux... Vieux, mais pas usé. Et alors qu'il reprenait son sérieux coutumier, le téléphone sonna.

"Tensui-kaichō..."
résonna la voix de la secrétaire chargée de l'accueil au cabinet
"...une certaine Okane-san demande à vous voir.
- ... Très bien. Faîtes-la entrer je vous prie."


Décidément... le passé était bien prompt à le rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampires.heavenforum.com/index.htm
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Ven 25 Sep - 14:32

Iori se limait les ongles avec soin et attention dans la voiture, elle a acquis cette manie tout récemment. Voulant toujours se sentir parfaite qu’importe l’endroit elle travaillait d’avantage son image depuis ces derniers mois, elle prit l’habitude d’apparaître souvent à la télévision et dans divers magazine suite à l’incident du Conrad. Par la volonté de Genma Jumoku, elle devint l’icône du groupe Jumoku ; bien que cela puisse nuire à ces affaires dans le milieu. Sans doute l’utilisation de pions et de substitue devint courant pour elle depuis peu les affaires semblait fleurir moins bien que par le passé… Sans doute un effet de la crise financière causé par les USA. Iori détestait déjà les banquiers de ce pays, mais à présent elle les exècre tout simplement plus depuis qu’ils mettent l’économie mondiale à genoux. Il fallait à présent trouver des parades économes pour éviter de ce faire avaler par le gouffre économique… Bien sûr Iori qui ne fais pas confiance aux banques locales plaçait toutes ces économies sur un compte à Singapour bien sécurisé.

« Ah, nous sommes arrivez » S’exprima-t-elle. En effet la voiture venait de s’arrêté et le chauffeur Takeda acquiesça à ça question. Iori se saisi du loquet de la porte et l’ouvrit, sortant une jambe après l’autre de la voiture et claqua doucement la portière pour la refermé. Iori mis ces lunettes de soleil sur son nez et regarda droit devant-elle.

« Tensui et associés… » Elle avait décidé de rendre une petite visite à son fiancé qui était porté disparu pendant près de six mois. Iori imagine que l’homme à mis du temps à se remettre de la mort de son ami et employeur Sawada ; l’individu a été abattu sous ces yeux après tout. Observer quelqu’un donné la mort est devenu quelque chose de presque normal pour Iori, mais pour le commun des mortels se devait être une grosse épreuve. Enfin on ne s’habitue pas à ce genre de chose pensa-t-elle.

La shatei-gashira marchait à grande enjambée et fini par atteindre l’accueil. D’une vive voix, elle demanda à être reçue par l’associé principal Tensui Ikaru-san. Cependant la bécasse de secrétaire d’accueil lui dit qu’il n’est pas disponible et de prendre rendez-vous. Bien entendu Iori garda son calme et pris le temps d’évaluer la situation en quelques seconde. Elle retira donc sa paire de lunettes de soleil et regarda dans les yeux la petite secrétaire, une lueur de défi scintillait dans le regard de la jeune femme. « Dite à Tensui-san, que sa fiancée demande un entretient avec lui. » Elle avait articulé haut et fort, certaine personne qui passait par là se retournèrent pour pouvoir observer celle qui se désignait comme futur compagne de l’associé principal. Ils purent s’apercevoir qu’elle exhalait une certaine aura et que c’est une femme d’une grande beauté et possédant un fort tempérament, complètement en contraste avec le jeune Ikaru. Finalement la jeune demoiselle accéda à sa requête et l’annonça à la secrétaire personnel du Shingiin qui lui transmettra sa requête. Iori n’attendit pas longtemps et remercia la jeune hôtesse d’accueil de sa coopération ; tournant des talons avec assurance et légèreté, Iori se dirigea vers l’étage le plus haut de l’immeuble. L’ascenseur jouait une musique de Bach, qui fut au goût d’Iori qui apprécie la bonne musique après tout.

*Rien de mieux que la musique classique.* Pensa-t-elle.

Voilà, après sa sortie de l’ascenseur et une courte marche, la jeune femme se retrouva devant la porte vernis du bureau d’Ikaru, elle ne pris pas la peine de frappé. Et décida d’entré banco pour pouvoir mieux dire.
« Je vous souhaite la bienvenue monsieur le fantôme. » En cet instant précis, Iori pu observé d’un seul regard que l’homme auquel elle s’adresse a quelque chose de changer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
Tensui Ikaru
Gueule d'ange
avatar

Nombre de messages : 292
Age du protagoniste : 24 ans
Date d'inscription : 21/02/2008

Identité
Rang: Shingiin
Yens: 0, pas un rond!
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Ven 25 Sep - 15:17

Un certain amusement étira les lèvres du jeune homme qui, après s'être levé et incliné comme il se doit, désigna à la demoiselle la chaise en face de lui, l'invitant par ce geste à s'asseoir. Cérémonieux? Sans doute un peu trop, oui.

Un léger voile passa sur sa prunelle tandis qu'il songeait à nouveau à l'incident du Conrad. La vue d'Iori n'était pas sans évoquer des souvenirs douloureux à l'avocat (re)devenu sensible.

La mort... Certes, cela avait été une terrible épreuve pour Ikaru. Un choc, un traumatisme peut-être même. Mais une leçon également: il avait mesuré à quel point la vie est courte, fragile; à quel point il faut en jouir et profiter de l'instant.

Sa voix également semblait non pas plus grave, mais plus profonde, et plus douce également. Il avait mûri, sans même s'en rendre vraiment compte. Sans le vouloir non plus?

"Okane-sama..."

Il planait tellement de sous-entendus, de non-dits dans ce simple nom, cette appellation même: sama. Il n'avait plus vraiment envie de jouer à cette sordide comédie de jeunes fiancés. Loin de se montrer distant pourtant, il prit le temps d'observer son interlocutrice, attentif et patient.

Elle était toujours impressionnante. Cette aura de force, son visage marqué par une certaine assurance teintée de détermination avaient tendance à faire oublier sa beauté, mais il ne doutait pas que ce genre de charme fut apprécié par les partenaires de sa "promise".

"Je suis navré de ne point avoir prévenu de mon départ. J'espère que je ne vous ai pas causé d'inquiétude... ni à vous, ni à Iris."

Iris... cette chère Iris qu'il avait délaissée, abandonnée à son triste sort, lui qui se prétendait pourtant presque son ami. Quel genre d'ami était-il donc pour trahir ainsi la confiance de celle qu'il avait promis d'aider? Quel genre d'ami était-il pour n'avoir pas été présent à l'enterrement de Sawada?

Ce n'était pas faute d'avoir prié. Il avait souvent pensé au disparu lors de ses visites aux temples, il avait avec force offrandes faîtes aux kamis demandé à ces derniers de veiller sur la jeune française exilée... En vain: il se sentait toujours coupable. Lui qui voulait tant reprendre sa vie en main et réorganiser ses affaires devrait rendre dignement hommage au défunt qu'il estimait tant et rester fidèle à sa parole envers la jeune escort pour laisser reposer en paix le passé et ses démons. Ces démons si prompts à revenir nous hanter...

"Un fantôme..." murmura-t-il, pour lui-même en apparence.
"Sans doute n'avez-vous pas tord. Je doute de laisser plus qu'un vague souvenir dans votre milieu. Quoique..."

Un sourire, un brin énigmatique, vint ourler ses lèvres tandis qu'il ne pouvait s'empêcher de penser à ses projets d'avenir. Peut-être deviendrait-il un plus grand ennemi encore pour tous ces clans avec lesquels il avait parfois dû traiter, en se rangeant du côté de la loi et l'équité. Peut-être y trouverait-il des alliés. Peut-être, toujours peut-être... beaucoup de suppositions. A quand les réponses?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampires.heavenforum.com/index.htm
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Sam 26 Sep - 17:34

Oui, c’est cela… Ikaru a quelque chose de changer. Une aura virilité se dégage de son être et cela paraît. Et dire qu’avant le jeune paraissait chétif, pas sûr de lui ; bref un petit timide qui n’était pas sortie de son cocon. Le shingiin la sortie de son monologue intérieur en prononçant son nom avec l’honorifique habituel avec lequel il s’adresse toujours à elle. Iori scruta la pièce de droit à gauche pour pouvoir mieux posé c’est prunelle ambré sur son interlocuteur. Le jeune homme ne se garda pas de reprendre la parole et d’exprimé des excuses.

Tout en prenant ces aises en s’asseyant lentement sur la chaise en face du bureau, elle préféra bien choisir les mots avec lesquels elle lui répondra.


« Je n’étais pas inquiète, loin de là… Par contre Iris, elle fut très déçue que vous vous en alliez de la sorte. »
Tranchante comme la lame d’un Katana, Iori n’était pas là pour épargner Ikaru ; en effet, Iris avait souffert et avait subit un traumatisme non négligeable. Iori sentait bien qu’elle éprouvait des sentiments pour se… Sawada. Mais à présent qu’il est six pieds sous terre, elle ne pouvait s’empêché d’affiché un petit sourire narquois sur son visage. Ce fut la première fois qu’elle voyait la mort de quelqu’un comme une bénédiction… d’habitude, les pertes humaines ne faisait que partie de son lot et n’éprouvait aucune satisfaction à la mort de quelqu’un. Mais pour Sawada Kioshi ce fut différent, la haine qu’elle lui portait ne s’était pourtant pas envolé.

Fantôme, Iori avait bien choisi ces mots. Avec le départ d’Ikaru beaucoup de choses ont changé, le casino des Sensu à été conquis par le Shukon Minoru, celui-ci ne s’était pas gêné pour pouvoir mettre la main sur un marché aussi juteux que le jeu et le faux monnayage. En six mois ils devinrent le clan Yakuza majeure du Kantô. Et cela laissait le groupe Jumoku dans une situation des plus défavorables. Mais Iori sait qu’elle possède encore l’avantage, la cache d’arme du clan Sensu ; et dire que ce clan tout traditionnel qu’il soit possédait un armement capable de prendre une petite ville. Deux jours après la mort de Sawada et que quelques un de ceux qui i ont rejoint le clan, pour preuve de fidélité leurs avait donné plein accès aux informations, les contactes que Sawada avait en ca possession. La jeune femme pensait qu’un jour, elle devra régler le tout par la force, une bonne fois pour toute.

La shatei-gashira sentait une certaine tristesse émaner du jeune shingiin, s’en était presque palpable. Et c’est à ce moment qu’elle lança.
« Mon cher Tensui-san, je me demande combien de temps allez vous vous morfondre sur la mort de Sawada ? » Iori sentait qu’elle devait lui dire franchement, elle devinait bien que ce qui est arrivé a son ami et associé l’on blessé au plus haut point ; et que sa fugue n’était qu’une simple tentative de trouver un peu plus d’espace pour mieux prendre du recul.

Iori toisait Ikaru de ces prunelles ambrés, si l’avocat prenait le temps de bien regardé la jeune femme. Il pourrait déceler la le sérieux de ces propos et la lueur décidé dans son regard… Mais peut être que celui- ci ne le remarquerait pas. Iori esquiva son regard de celui d’Ikaru pour pouvoir mieux reprendre la parole.


« Je suis sûr que vous êtes au courant de ce qui se passe en ville. Je suis ici pour discuter de votre avenir à mes côtés et je suis aussi là pour vous demander de me faire une faveur. » Rien que ça ? Iori, en voulait vraiment beaucoup du jeune homme.

« Je dois avouer que sans vous dans les parages, nous ne sommes pas en mesure de récoltés des informations suffisante sur le nouveau petit club qui s’est invité sur notre territoire. »


D’un regard soutenu, elle guettait le moindre mouvement de ces lèvres qui lui apporteraient sans doute plus de réponses qu’elle en voudrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
Tensui Ikaru
Gueule d'ange
avatar

Nombre de messages : 292
Age du protagoniste : 24 ans
Date d'inscription : 21/02/2008

Identité
Rang: Shingiin
Yens: 0, pas un rond!
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Sam 26 Sep - 19:07

"Le temps passe mais certaines blessures sont lentes à guérir."
Une fois Iori à l'aise, l'avocat se rassit.
"Rassurez-vous, je suis tout à fait apte à gérer ce cabinet, malgré le doute élevé par certains clients et associés."

Un éclat scintillant vint rehausser la jade de sa prunelle tandis qu'il fixait son interlocutrice avec un regard... étrange. Etranger à ce qu'il fut par le passé. Un regard qui semblait emprunter à la fois au lynx et au rapace son étrange fixité, cette sorte d'assurance paisible et de... dédain sauvage?

"Je vous écoute."

Finis les longs monologues. Okane-san était une femme de caractère et elle apprécierait certainement la concision nouvelle dont aimait à faire preuve le shingiin fraîchement revenu à sa ville natale.

Iris? Oh non, il ne l'oubliait pas... certainement pas. Mais il n'était pas temps encore de réclamer à la voir. Mieux valait auparavant jauger les revendications de celle qu'on lui avait désigné comme future femme potentielle et quelle marge de manoeuvre lui était laissée pour réclamer quoi que ce soit à son tour. En outre, il était des choses dont il ne voudrait et pourrait parler qu'à l'intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampires.heavenforum.com/index.htm
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Dim 27 Sep - 16:33

Iori ne fut pas étonné des réponses et des arguments prononcé par le Shingiin. Au japon il est mal vu après tout de plaquer tout du jour au lendemain comme cela et encore Ikaru eu de la chance de pouvoir retourner comme si de rien n’était à son travail. *Qu’elle petit chanceux* pensa Iori, si elle pensait faire un come back après tant de temps, elle perdrait sans doute la confiance des contactes qu’elle possède. La shatei-gashira aimerait se doré la pilule un de ces jours à Okinawa en compagnie d’Iris ou de la petite Chisame… Elle réfléchissait sur le coup et se dit pourquoi pas les deux en même temps ? Iori divaguait et sentit qu’elle a besoin de reprendre le contrôle de la conversation…

« Excusez-moi mon esprit était ailleurs… »

Iori chassa la mèche rebelle qui se mettait bien souvent sur son champ de vision en la rabattant d’un mouvement de la tête ; Elle prit donc la parole après s’être mis à l’aise sur la chaise.


« Tout d’abord parlons de vous, mon très cher Ikaru. Je n’ai pu m’empêché d’entendre dire que vous êtes dans une situation quelque peu difficile… » Iori a des yeux et des oreilles partout, même si son opposant s’avère être un politicien elle pouvait trouver des moyens de les faire plier grâce à son réseaux d’information… Et bien sûr la situation du jeune avocat n’a pas pu échapper à cette femme calculatrice qu’est Iori.

« Vous avez été déposséder de vos bien… » Iori se redressa sur ça chaise. Signe qu’elle cherchait l’attention de son interlocuteur, puis elle continua. « Pour être franche avec vous je n’aimerais pas que cela m’arrive… ce serait l’humiliation et un déshonneur pour moi de me retrouver dans cette situation. » Mais Iori pouvait comprendre que le jeune homme ne se trouvait pas dans un état émotionnel assez stable il y a quelques mois et qu’il eu besoin d’espace pour se remettre en question.

« Je sais à quel point, Tensui-san vous êtes compétent. Vous m’avez complètement impressionné, lors de votre plaidoyer la nuit de ce fameux incident… » Elle préféra être vague sur l’événement qu’elle ne voulait pas remémorer à Tensui ; cela pourrait après tout le rendre moins coopératif. « On m’avait dit que vous étiez compétent, mais je suppose que les actes sont plus concret que les rumeurs et la réputation. » Iori esquissa un petit sourire, elle prit doucement le temps de se lever de sa chaise pour pouvoir mieux approché de Tensui telle une lionne approchant vers sa proie. Le regardant de ses prunelles ambrés droit dans les yeux, elle annonça enfin l’un des motifs de sa venue.

« Tensui-sensei, je vous veux. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
Tensui Ikaru
Gueule d'ange
avatar

Nombre de messages : 292
Age du protagoniste : 24 ans
Date d'inscription : 21/02/2008

Identité
Rang: Shingiin
Yens: 0, pas un rond!
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Dim 27 Sep - 17:36

Son coeur fit un bond dans sa maigre poitrine alors que la shatei-gashira prononçait ces derniers mots. Depuis combien de temps n'avait-il entendu une marque de confiance? Depuis combien de temps n'avait-il été courtisé, qui plus est avec autant d'ambiguïté dans une phrase qui paraissait pourtant simple et claire?

Mais il ne rentrerait pas dans ce jeu.
Il baissa la tête, esquissa un sourire, ses yeux en amande faisant apparaître quelques ridules d'expression en se plissant sous l'expression lointaine d'amusement et de... une émotion plus diffuse, indéfinissable encore.

"Okane-sama, je suis honoré par votre demande."

C'était vrai. Mais il n'était pas d'accord avec elle.
Non seulement ils ne partageaient pas les mêmes idées, mais il avait découvert grâce aux récents évènements quelles étaient les personnes sur lesquelles il pouvait véritablement compter; il avait redécouvert à quel point il aimait sa famille, famille qu'il avait oubliée tandis que le clan lui offrait d'autres liens pour la remplacer.

Plus que tout, il sentait le besoin d'être entouré de gens à aimer... de gens aimants également. Il désirait avoir sa place dans un foyer, une âme soeur pour l'accompagner, lui donner un ou plusieurs beaux enfants éventuellement... Idéaliste et niaiseux? Peut-être un peu. Cependant, il s'était aperçu durant ce laps de temps consacré à la quête spirituelle d'une existence harmonieuse qu'il était temps de s'attacher à la Terre, cesser de voler sans cesse dans le monde des idées, pour mieux retrouver le cordon ombilical le rattachant à ce sol tant aimé, ce malgré sa mixité ethno-culturelle.

"Cependant, je me dois de refuser."

Venait-il implicitement de se déclarer ennemi de la belle au regard prédateur? Qu'à cela ne tienne: prédateur, son regard pouvait l'être aussi.

Le silence...

Pendant un instant, parsemé de cette éternité volée aux étoiles, le silence étendit ses ailes, à peine troublé par la respiration des deux êtres qui se prétendaient fiancés.

"Mais l'entretien n'est pas terminé."

L'atmosphère semble soudain plus légère tandis que son regard s'adoucit, sans que son esprit s'émousse en une tendresse inutile dans ces rapports où la vie d'autrui est en jeu.

"J'aimerais travailler avec vous concernant l'affaire dont vous avez fait mention tantôt... à savoir enquêter sur l'implantation du nouveau gang, celui-là même qui fut probablement à l'origine de la chute des Sensu. Je vous offre mes services en tant qu'avocat pour tout ce qui sera relatif à cette démarche: je défendrai _juridiquement s'entend_ les Jumoku pour toutes leurs actions visant à mieux connaître ou affaiblir cet ennemi commun, et je souhaiterais que vous assuriez en échange ma protection. Je ne sais pas encore moi-même où je m'aventure, mais cette histoire risque de me placer parfois dans des situations périlleuses."

Dardant ses prunelles sur son interlocutrice, il sembla un instant _rien qu'un_ la tester.

"Qu'en dîtes-vous...?"

Car chacun sait que l'on ne change pas une équipe qui gagne, si leur association se révélait fructueuse peut-être songerait-il à reconduire de nouvelles opérations à l'avenir. Les intérêts en jeu ne seraient peut-être pas tout à fait semblables, mais la fin importait parfois plus que les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampires.heavenforum.com/index.htm
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Dim 27 Sep - 19:57

Tout en roulant des yeux pour signifier son exaspération, Iori décida de se rasseoir façon tailleur ; faisant de nouveau face au bureau du Shingiin… Il faut dire qu’elle s’attendait un peu à un refus, mais elle avait quand même voulu poussé ça chance un petit peu. Mais rien n’était perdu, Ikaru ne s’engageait à rien. Peut être qu’au vu d’une excellente collaboration il pourrait changer d’avis, après tout rien n’est impossible ce dit-elle.

« Je dois dire… que vous me coupez l’herbe sous le pied. » Iori profita du silence qui règne pour remettre en place de nouveau la mèche de cheveux qui la gêne ; elle se cala bien sur la chaise les mains sur les cuisses. « Je ne m’attendais pas à ce refus, vous me surprendrez toujours maître Tensui… »

Iori n’était pas à l’aise dans ce bureau, la décoration agressait ces yeux et la disposition des meubles n’est pas très Feng-shui et plutôt chaotique. Mais cela convenait bien à l’avocat… cela convenait bien à ces méthodes de travail. Comme ont dit toujours dans le chaos il existe une certaine forme d’ordre. La Shatei-gashira posa de nouveau le regard sur Tensui-san et le dévisageait tandis qu’il s’exprimait, il faut dire qu’elle est d’accord avec ces dires. Ils ne pouvaient pas se permettre de donné plus de terrain à cet ennemi qui commence à devenir envahissant.


« Je suis d’accord, bien que cela m’attriste de ne pouvoir compter sur vous que temporairement. »

En ce qui concernait la protection… Iori ne voyait pas d’autres moyens que de faire suivre physiquement et électroniquement le Shingiin. Cela demanderait de gros moyens mais n’est pas impossible. Tout en décroisant ces jambes et en se redressant, Iori se mis debout. Elle allait décréter quelque chose.


« Le groupe Jumoku, accédera à votre requête. » Iori avança ça main vers l’avocat, signe qu’elle souhaite sceller cet accord par une poignée de main solennelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
Tensui Ikaru
Gueule d'ange
avatar

Nombre de messages : 292
Age du protagoniste : 24 ans
Date d'inscription : 21/02/2008

Identité
Rang: Shingiin
Yens: 0, pas un rond!
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Mar 29 Sep - 6:07

Une poignée de main, douce et ferme, délicate et bien présente tout à la fois vint, de la part d'Ikaru, conclure leur accord. Pourtant, l'entretien n'était pas fini; le jeune shingiin se rassit et entama un nouveau dialogue afin de décider d'une conduite à tenir.

"Il va nous falloir planifier certaines choses. Les Shukon ne doivent pas être sans savoir que j'ai servi les Sensu, quoiqu'ils aient pu supposer que j'aie péri avec le reste du clan tandis que j'étais occupé... ailleurs."

Non, il ne souhaitait pas confier à Okane-san qu'il s'était ressourcé et avait visité le reste du pays pendant ces longs mois d'absence.

"S'ils vous voient me rendre visite régulièrement et si la rumeur de nos fiançailles venait à s'ébruiter, nul doute qu'ils me penseraient allié à la cause des Jumoku, ou suspecteraient au moins quelque connivence de notre part. Cela ne doit pas arriver."

Serein, l'avocat continua d'exposer ses arguments

"Vous savez aussi bien que moi que les Shukon, et leur chef en particulier, sont traîtres et roublards. S'ils peuvent s'allier avec nous puis retourner leur veste au dernier moment ils le feront. Pire même: ils pourraient, en vue d'affaiblir tous leurs opposants, nous envoyer au casse-pipe et laisser les Jumoku s'entre-déchirer avec le nouveau gang pour étendre ensuite leur monopole sur le reste de la capitale. Il existe un autre risque cependant, et il est loin d'être le dernier: celui que les Shukon décident de traiter avec ces malfrats inconnus."

Un souffle, puis un léger soupir.

"Personnellement, une part de vengeance guide mes actes et pensées, vous vous en doutez. Ce n'est pas la seule raison qui me pousse à entreprendre cette mission dangereuse. Je me dois de vous avertir cependant: nous ignorons la provenance de ces yakuzas, et marchander avec eux pourrait vous permettre d'accéder à des ressources nouvelles. Vous devez y réfléchir à deux fois avant d'espérer les éradiquer, car une union pourrait vous être plus profitable. Cela ne remet nullement en cause mon enquête: quand bien-même concluriez-vous un accord avec eux, il vaut mieux, pour vous, posséder le maximum d'informations sur eux. Aussi bien pour fixer la limite de confiance à leur donner que pour les faire chanter, nous connaissons tous deux les rouages de ce système; vous certainement mieux encore que moi."

Ikaru fit une légère pause dans ce long monologue, pour laisser à Iori le temps d'assimiler toutes ces données puis reprit la parole en vue de terminer ce debriefing grossier.

"Enfin _excusez-moi pour cette prolixité_ j'aimerais que vous me transmettiez toutes les informations dont vous disposez les concernant, pour que je sache de quelle façon démarrer mes recherches sur eux et où diriger mes pas. Dernier point: nous devrons définir un lieu de rendez-vous secret, idem pour la manière de nous contacter sans éveiller les soupçons. Avez-vous une idée?"

A présent il ne lui restait plus qu'à se taire et, à son tour, écouter. Non pas qu'il pensât qu'Iori lui répondrait de suite _voire même lui répondrait franchement_ concernant une éventuelle alliance avec le nouveau clan, mais il espérait au moins une réponse concernant sa dernière question. Quant au reste... l'avenir révèlerait bien assez tôt qui était digne de confiance ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampires.heavenforum.com/index.htm
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Ven 2 Oct - 15:35

A peine avait-il empoigné la main de la Shatei-gashira, que Tensui se mis à faire ce qu’il savait faire le mieux ; Un plan d’attaque. Le Shingiin est doué dans sa profession et il le démontrait à chaque tirade. A présent qu’il n’était plus aux mains des Sensu, Iori eu la soudaine envie d’avoir une personne aussi qualifiée à ces côtés « professionnellement parlant ». Ikaru avait beau être un homme d’une beauté juvénile et dégagé cette aura d’assurance et de virilité cela ne donnait pas envie à Iori de se jeter sur lui… bien au contraire, l’esprit et la sagacité de cet homme l’intéressait plus dans une mesures matériel et ne vois en lui qu’un objet vraiment utile qui lui servira dans de futurs affaires…

« Ne vous en faite pas, j’ai écouté attentivement. »

La presse peoples du japon est semblable la presse anglo-saxonne, elle ne recule devant rien pour obtenir des informations juteuses sur leurs sujet. Dénué de morale et d’instinct de conservation, il n’était pas rare que Iori se débarrasse d’un ou deux journalistes trop gênant par des moyens qui pourrait l’envoyée en prison ; Corruption, menace, meurtre, torture. La shatei-gashira pensait déjà à ce qu’elle infligerait à tous ceux qui essayeront de fouiner dans ces affaires et celle d’Ikaru. Mais sachons qu’il n’y a pas que les journalistes comme seul ennemi… Les autres groupes Yakuza n’aimeraient sans doute pas qu’une telle alliance entre elle et le Shingiin se fasse. Iori maudissait pendant un court instant la décision de sa mère qui ne cessait d’appuyé la candidature de Tensui Ikaru-San, cela est dû au fait qu’elle est devenue amie avec la mère de celui-ci… En y repensant, Iori n’aurait pas dû l’inscrire à ces cours de d’aérobic, comme quoi un rien peu causé le malheur d’une personne…
Ikaru exposait des choses tout à fait pleine de sens, auquel Iori avait déjà pensée… Mais elle fut satisfaite que les grands esprits se rencontrent comme disent les gaijin.


« Les Shukon sont des charognards, il n’y a qu’à voir comment ils se sont saisie des affaires des Sensu. Minoru –dono, est un être d’une grande perversité et dénué de sens moral, pour lui les valeurs auquel nous tenons ne sont que des obstacles, seule les chiffres et les dividendes comptent à ces yeux… »
Iori repris place sur la chaise « inconfortable qui lui donnait la sensation désagréable d’être assise sur du béton et repris la parole.

« Tensui-sensei… Je n’ai aucune envie d’en venir à une trêve ou une sorte de cesser le feu. Pour moi ce nouveau groupe est un envahisseur ; Un envahisseur que je dois stopper, voir éradiquer… Peu importe ce qu’ils ont à offrir, nous les Jumoku ne sont pas des petit Suisses, nous sommes en guerre mon cher. »

Iori croisa les jambes en tailleur et continua sur ça lancé.

« Tensui Sensei , je vous fournirais tout ce dont vous avez besoin… ne vous en faite pas. Et des réunions secrètes… Il faudra être très prudent, je ne connais pas meilleur endroit qu’un endroit proche de la nature. »
Elle trouva tout de suite l’endroit parfait. « Aimez-vous les Onsen, Tensui-sensei ? » Dit-elle en faisant un grand sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
Tensui Ikaru
Gueule d'ange
avatar

Nombre de messages : 292
Age du protagoniste : 24 ans
Date d'inscription : 21/02/2008

Identité
Rang: Shingiin
Yens: 0, pas un rond!
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   Mer 21 Oct - 10:15

"Bien."

Tous deux avaient les mêmes objectifs, pour des raisons différentes toutefois. Tant que cela ne les empêchait pas de collaborer, il n'y avait aucune raison de s'attarder sur les motivations secrètes de tout un chacun. Collaboration qui semblait devoir prendre une forme particulière et pour cause: des réunions dans des onsen?!!!

Ikaru, malgré tout son pragmatisme et son sérieux ne put retenir l'image mentale d'eux deux, nus comme des vers, avec des dossiers présentés sous forme de livres imperméables comme pour les bébés flottant sur l'eau. Il s'abstint de rire face au ridicule de son imagination; nonobstant, son sourcil arqué trahissait une certaine surprise teintée de perplexité.

"L'idée me semble si saugrenue que les Shukon n'y penseront certainement pas. J'ose espérer toutefois que la présence d'un homme en tenue d'Adam ne vous gênera pas."

Tout androgyne et gracile que fut Ikaru, il n'en demeurait pas moins qu'il avait un attirail typiquement masculin entre les jambes. Les kamis soient loués, le temps de l'adolescence (et des érections incontrôlables donc) était loin, et il savait se tenir. Peut-être même un peu trop, mais ne nous attardons point sur l'absence de sexualité de ce cher maître avocat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampires.heavenforum.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rentrée bien agitée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rentrée bien agitée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» Un jeu très bien =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chiyoda 千代田区 :: Kinsen :: Tensui et associés-
Sauter vers: