AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sakurahana Chisame

Aller en bas 
AuteurMessage
Sakurahana Chisame
Perfect secretary
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 28
Age du protagoniste : 22 ans
Date d'inscription : 25/09/2009

Identité
Rang: Secrétaire particulière
Yens: 500 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Sakurahana Chisame   Sam 26 Sep - 0:36

Prénom : Chisame
Nom : Sakurahana
Surnom(s): Chi-chan

Nationalité : Japonaise 70%, Américaine 30%

Clan : Civil

Age : 22 ans
Métier : Assistante personnelle
Orientation sexuelle : Hétéro

Rang souhaité : Perfect secretary

Casier Judiciaire : Blanc

Description physique : Chisame déteste que le gens la jugent que par son apparence, qu’elle déteste le plus au monde. Mais qu’y a-t-il à détester? Est-ce que c'est sa petite taille de jeune femme, atteignant à peine le mètre 65? Sa taille fine aux courbes subtiles? Ses membres fins aux mouvements fluides telle l'eau dans un ruisseau? Ou encore son visage d'enfan qui possède une qualité de peau parfaite, une légère teinte de bronze due à sa racine mixte, le tout encadré d’une chevelure ambre s’arrêtant un peu en dessous de ses fragiles épaules lorsqu’elle ne les attache pas en chignon si serré. Peut-être sont-ce ses yeux d’un marron doré aux longs cils et sourcils parfaitement taillés ou ses lèvres rosées tout aussi parfaitement dessinées?Plusieurs membres de la gente masculine insistent sur le fait qu’elle est mignonne et qu’elle devrait porter des vêtements et arborer une coiffure plus décontractés, et opter pour une paire de lunettes plus classe si elle doit vraiment les porter.Certes, ils ont peut-être raison: même ses copines lui assurent qu’elle l’est lorsqu’elles sont ensemble, sans influence extérieure. Mais Chisame est effrayée à l'idée qu'on ne la reconnaisse pas comme la femme responsable et bienveillante qu’elle est; qu'on la confonde avec une fillette tout droit sortie d'université et encore trop naïve, ainsi que tout autre préjugé semblable. Elle ne veut plus retourner à cette image, et les seule fois où elle le fait c’est chez elle, isolée.

Description psychique : Chisame prend très à cœur son métier de secrétaire et sait détacher son travail de sa vie privé. C’est une femme très professionnelle et responsable. Elle travaille dur pour faire valoir son travail et perfectionne tout document qu'on lui demande de préparer avant de le remettre a sa patronne aimant le travail bien fait, voire parfaitement fait. Elle veut prouver aux autres membres qu’elle ne se résume pas qu'à son apparence. Mais derrière cette image de secrétaire parfaite se cache une jeune femme très charismatique et d’une gentillesse inégalée. Certes, lorsqu’elle n’est pas en situation de travail, elle est plus sociale et plus libre dans ses paroles et ne se gêne plus pour exprimer le fond de sa pensée. Il lui arrive même d’être jalouse envers les femmes qui réussissent là ou elle échoue, ou lorsqu’elle s’est attaché à quelque chose ou quelqu’un et qu’autrui l’utilise à sa guise… et ce n’est pas très beau à voir, même si elle va le nier. On le ressent aisément si on l’approche dans une telle crise de jalousie, et gare à vous si vous êtes dans son chemin. Chisame aime l’aventure à un certain degré et est plutôt curieuse, une mauvaise habitude dont elle essaie de se débarrasser. Tout comme celle de fumer lorsqu’elle est à un niveau de stress trop élevé ou lorsqu’elle a besoin de se détacher d’un évènement marquant et de prendre du recul. Mauvaise manie venant de son père, qui faisait de même. Elle a repris sa manie en sa mémoire et ne semble pas capable de s’en débarrasser désormais.

Signe(s) particulier(s) : Complexe d’apparence d’enfant. Raison première de sa coupe en chignon et du port de lunette style vieille bibliothécaire et même du style vestimentaire. Elle déteste ce visage et corpulence de jeune adolescente alors qu’elle est dans la vingtaine.

Buts : Rembourser sa dette envers Iori

Arme de prédilection/Style de combat : Aucune / Aucun

Devise ou citation : Je vous suis corps et âme. Je vous dois tout Iori-sama.



Histoire : Sa vie avait commencé comme celle de toutes les petites gens avec des parents possédant un revenu moyen. Elle passait beaucoup de temps avec son père qui était le secrétaire personnel d'une femme qui faisait partie d'une classe supérieure à la leur. Elle admirait le travail qu’il faisait pour sa patronne et le service qu’il lui rendait. Sa patronne répétait souvent à Chisame qu’elle ne serait pas là où elle est aujourd’hui sans la précieuse aide de son père au sein de l’équipe. Après avoir reçu son acceptation pour l’université de son choix, son père, la même journée, mourut dans une fusillade. C'est à partir de ce moment qu'elle a affirmé son choix de carrière: elle allait devenir une secrétaire digne de dire qu’elle est la fille de son père. Après sa première année d’étude, l’argent se faisait rare, sa mère travaillant pour deux pour fournir l’argent pour elle et sa fille. Elle se tuait au travail, et mourut d’une crise cardiaque d’après les médecins; mais Chisame savait que sa mère n'en pouvait plus de ce train de vie, une sans son âme sœur: elle ne souhaitait que le rejoindre depuis la dernière année. C’est là que les choses se sont mises à être compliquées.

Chisame dut vendre la propriété et la majorité de ce qu’elle contenait. Elle ne garda que les effets les plus cher de son père, la garde-robe de sa mère, quelque bijoux et meuble pour l’appartement qu’elle allait se loué. Elle dut se trouver un petit boulot en plus de faire ses études à temps pleins. L’argent s’est vite mit à être une priorité, son boulot ne suffisait pas à fournir pour ses études, le loyer, la nourriture et tout autre dépense. Les dettes se sont mise à grimpé avec les emprunts des bourses qu’elle réussissait à mettre la main dessus et les heures supplémentaire qu’elle faisait à la boutique de thé ou elle était employée. Elle s’enfonçait de plus en plus profond dans un cauchemar financier et n’en voyait plus la lumière. Un soir, en sortant des cours pour prendre une clope pour déstresser du nombre incalculable de chose à faire, quelqu’un l’approcha et lui parla du clan Shukon et qu’ils pouvaient certainement l’aider. C’est bien ce qu’il s’est passé, il l'accueillit et lui dit qu’ils allaient l’acquitté de ses dettes et qu’elle devait simplement leur repayé plus tard avec un petit intérêt qu’elle trouvait considérable. La dernière session de ses trois ans d’étude se termina et elle se mit à se chercher n emploi pour remboursé le clan le plus rapidement que possible, ne voulant pas que le pourcentage d’intérêt ne monte pas plus. Mais avec son manque d’expérience professionnel et son apparence, les postes de travail lui était refusé les uns après les autres et les intérêts de la dette du clan augmentait mois après mois et elle était incapable de les repayer dans les délais et de continuer à payer le minimum pour survivre. Ils la menacèrent de la vendre ou la faire sa prostituée pour payer sa dette envers eux, voyant qu’elle était incapable de se trouver un métier convenable.

En sortant de leur quartier en direction de chez elle, une clope à la bouche, elle marchait tel un fantôme à travers les rues, une seule pensé en tête, se tuer. Tous ses efforts lui aurait donc servi à rien. Elle fonça alors dans deux hommes qui se tenait à l’entrée d’un bar et ses lunettes tomba au sol ainsi que sa cigarette. Les hommes s’approchèrent d’elle en la complimentant de sa beauté et qu’elle devait défaire ses cheveux et de prendre un ver avec eux. Voyant clairement son refus, ils la coincèrent entre eux et un mur et s’approchait dangereusement d’elle avec mauvaise intention d’homme avide de désirs. C’est là qu’un ange métallique apparu, une arme à feu quelconque qui luisait sous les lumières des panneaux de publicité. Une femme se tenait derrière eux, les lunettes à Chisame dans son autre main. Elle leur suggéra de laisser la demoiselle tranquille et de retourné à l’intérieur. Voyant que la dame ne plaisantait pas, l’écouta à contre cœur et rentrèrent. La femme se présenta en tant qu’Okane Iori et Chisame se présenta avec le plus de politesse qu’elle en était capable dans son état de choc. Iori lui proposa de la reconduire chez elle et Chisame ne se fit pas prier. Sur le chemin du retour, les deux dames discutèrent et une chose alla à une autre, Chisame se confia à elle sous tout et Iori pu même en voir l’ampleur de son état misérable en voyant l’appartement pauvre et délabré dans laquelle la jeune Chisame vivait. Elle lui proposa donc ceci : "Tu es une secrétaire? Ça tombe bien je m’en cherchait une. Je t’engage et règle toutes tes dettes à une seule condition : Tu feras tout ce qui est en ton pouvoir pour me rendre la vie la plus simple et plaisante qu’il soit et ce peu importe ce que je te demande. Est-ce bien compris Sakurahana?" Chisame n’eu autre le choix d’accepter. Cette femme venait de lui sauvé la vie une deuxième fois avec cette proposition. "Très bien, dit Iori, je crois bien que je vais t’appeler Chi-san lorsque nous seront que nous deux. N’est ce pas mignon?"



Inventaire :
-Ensemble de Tailleur de moyenne gamme que sa mère portait
-Ordinateur portable
- Plusieurs agendas personnels
-Carte de Bus
-Cigarette


Dernière édition par Sakurahana Chisame le Lun 28 Sep - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okane Iori
~tanjû no me~
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 32
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 13/03/2007

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 10 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sakurahana Chisame   Sam 26 Sep - 19:05

Je te valide, mais comme précédemment dit dans notre conversation avec Ikaru; Tu devras corrigé les fautes dans les plus brefs délais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laloidumilieu.1fr1.net
 
Sakurahana Chisame
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pokédex - Chisame Sinashi
» Ma Galerie
» La Team Rocket
» Il court il court, Chisame...
» [HRP] Combat - Sora Okinawa VS Chisame Hôzuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tableau de messages :: Tranches de vie-
Sauter vers: