AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Métro, Boulot, Dodo...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 28 Sep - 2:09

Un bruit de clé, le peigne de la serrure qui tourne, les crans du verrou qui saute un à un. La poignée qui s’abaisse. Kisoi rentrait enfin de son harassante journée de travail. Il entra posa c’est chaussure dans leur coin habituelle. Il déposa son casque près avec ses clés de moto sur le meuble de l’entré qui servait un peu de vide poche. On y trouvait de tout et rien. De la monnaie des clés, de la publicité, des tracts, des boutons et bien d’autres choses encore.
Kisoi se retourna et ferma la porte à clé. Il posa son blouson de moto au « clou ». Puis dans sa tenu habituelle, jeans chemise blanche, il se dirigea vers la cuisine et sur le comptoir du bar Américain qui séparait la cuisine du séjour/salle à manger, et il y trouva une feuille. Kisoi la saisi et commença à la lire :

Bonjour, mon chéri, désolé de ne pas pouvoir être là pour t’accueillir, mais il fallait vraiment que je récupère quelques affaires dans mon ancien appartement. Ne t’inquiète pas pour moi et profite plutôt du repas qui t’attend dans le frigo.
Je ne devrais pas rentré trop tard, je t’embrasse fort à plus tard.

Mimi-chan ♥


Kisoi se tapa la tête, *J’espère que tu as pris suffisamment de précaution*.Kisoi ne se prenait pas plus la tête à quoi cela servirai, il lui faisait confiance et c’est tout, néanmoins il aurai préféré l’accompagner.
Kisoi ouvrit le frigo et sorti son repas. Cela avait l’air super appétissant. Les Yakitori que Mio avait préparés semblaient délicieux. Kisoi les réchauffa les Yakitori avant de leur faire un sort peu enviable. Il les dévora tellement il était bon. Il ne restait des Yakitori que les brochettes et l’odeur alléchante. Il n’y a pas à dire, Mio avait pas mal progressé et cuisiné comme une déesse. Kisoi finit de déjeuner. Puis il mit en charge son mobile et sorti son arme prêt à faire « feu » au moindre appel de Mio. Il alla s’allonger sur les draps et couvertures, dans le lit, de type occidental pour se reposer, n’enlevant que le minimum au cas où prêt à repartir en deux-deux.

Finalement la fatigue de la nuit de travail eu raison de lui. En effet cette nuit là il avait pas mal cavalé, Le morbide était plein à craquer, autant d’info à récupéré que de verre à remplir. De plus il a fallu que sur les ordres de Kaede il règle le problème de mauvais payeur... ça c’était son boulot préféré. Cela évite que ses réflexes ne se rouille. Résultat des opérations pour sa boss, deux trois côte de cassé un bras brisé et deux trois épaules luxé. Et l’argent récupéré en totalité Kisoi n’était pas un tendre un ordre et un ordre.

Dans l’appartement plus aucun bruit ne régné si ce n’ai le léger ronron du réfrigérateur et la respiration de Kisoi calme et paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katzui Mio
Kumohime
avatar

Nombre de messages : 111
Age du protagoniste : 19 ans
Date d'inscription : 09/07/2008

Identité
Rang: Shateï
Yens:
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 28 Sep - 11:59

Derrière la porte Mio tendit l'oreille. Il n'y avait aucun bruit à l'intérieur. Peut-être que Kisoi faisait des heures supplémentaires? Elle entra à son tour, et, constatant que les chaussures de son homme étaient dans l'entrée, elle se fit la plus silencieuse possible. Ses bottes cuissardes allèrent se poser aux côté des chaussures déjà là et elle tira lentement sa valise qu'elle ouvrit dans l'entrée. Tout d'abord, sortir le petit terrarium double. Ce fut vite fait. Elle réajusta à l'intérieur de ceux-ci les petits éléments, copeaux, branches, feuilles, puis enfila son gant de protection et ouvrit une boîte qu'elle sortit de sa valise. Dérangée dans sa léthargie, la veuve noir grimpa sur le gant de Mio, qui la replaça dans sa partie du terrarium avant de réitérer les gestes avec la mygale d'Australie. Un peu plus réticente à l'idée de sortir de sa boîte, il fallu que Mio l'agrippe en douceur, pour la déposer à sa place. Ouf! Ses petites bêtes étaient en sécurité à présent.

Pour le reste... Bonne question! Mio alla d'abord enlever le gants qu'elle déposa à côté des araignées, puis son blouson, et se reporta sur la valise. Il y avait quelques petits flacons qu'elle ne pouvait pas laisser là. Et pour cause... Les antidotes devaient être au frais. Elle se dirigea donc vers la cuisine et déposa les flacons en bas, au fond du frigo, avec écrit en gros et en anglais qu'il ne fallait pas consommer. Des fois qu'elle serait distraite... Un coup d'oeil lui permit de savoir que Kisoi avait mangé le plat qu'elle lui avait préparé. Mio eut un petit sourire avant de refermer, toujours en silence, le frigo. Elle alla mettre sa valise hors du passage,d e manière à ne gêner personne. Pour ce qu'il restait à l'intérieur, elle verrai le lendemain. Il lui faudrait acheter d'autres composants informatiques afin de reconstruire son ordinateur, en version plus performante, bien entendu! Mais pour le moment...

Vêtue de ses bas jusqu'à mi-cuisses, de son mini-short, et d'un petit chemisier en satin, elle rejoignit la chambre pour trouver Kisoi endormi, encore habiller, et surtout avec le téléphone à proximité. C'était mignon! Il était prêt à partir au moindre appel. Mais bon, à moins que sa boss ne le tienne éveillé à présent, il était temps qu'il dorme plus confortablement que ça. Mio s'avança doucement de la pièce, sur la pointe des pieds, et se pencha sur Kisoi pour déposer un petit baiser sur son front. Mission du moment: le réveiller en douceur pour qu'il puisse prendre ses aises et se rendormir un peu mieux que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 28 Sep - 15:02

Kisoi dormait d'un sommeil léger comme celui qui précède les grands évènements. Kisoi se reposait tranquillement quand les clés dans la serrure fit un peu de bruit. Kisoi n'ouvrit pas les yeux, et faisait attention aux bruits, il y eu des bruit de fermeture éclaire, des espèce de beaucoup qu'on dépose. Puis après des bruit très feutré et voir silencieux. En effet des fois il n'écoutait rien. Sauf le joint du frigo qui indique qu'on l'ouvre et referme. Kisoi se doutait que s'était Mio, alors il se détendit enfin.

Quelque instant plus tard, il senti des lèvres touché son front et y laissé un délicat baiser. Kisoi avait senti le parfum enivrant de Mio bien avant le baiser. Mais cela ne gâchait pas la surprise.

Kisoi ouvrit les yeux doucement à cause de la lumière qui venait du séjour et qui mettait momentanément Mio à contre jour. Kisoi se redressa s'accoudant et la regarda sans dire mot, il observé son visage et ses mèches blondes, regardant comme elle était habillée. Il n'avait qu'un mot Whouah, comme à chaque fois qu'il la voyait d'ailleurs était-ce un rêve ou la réalité. Kisoi passa un main dans les cheveux de Mio et lui rendit un baiser sur ses lèvres si attirante et accueillante. Un léger sourire passa sur le visage de Kisoi.

*Avec une voix plus ou moins clair, entre le sommeil et l'éveille*Bonjour, mon coeur, je m'inquiétais, enfin tu sais bien que je m'inquiète dès que tu n'est pas avec moi. Mais tu es là c'est le principale. Au fait merci pour les Yakitori, il était géniaux.

Kisoi n'attendait pas vraiment de réponse. Kisoi l'enlaça et l'attira à lui dans le lit, afin qu'ils soient allongé tous les deux. Ils étaient tous deux habillé ce qui n'empêchait pas à Kisoi de ressentir la chaleur du corps de Mio. L'odeur des cheveux de Mio, finir de le détendre il les caressait puis au bout d'un moment plus rien. Kisoi s'était endormit plus profondément que la première fois cette fois si un "Rafale ou un Mig32" aurai pu décollé dans la chambre il ne l'aurai même pas écouté. Il s'endormi donc avec la prière et le désir que Mio soit là à son réveil, qu'ils puissent discuter, et lui faire un "rapport" de ce qu'elle avait été chercher. Mais cela serai pour plus tard pour le moment seul le souffle du sommeil animait Kisoi. Trop exténué il dormait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katzui Mio
Kumohime
avatar

Nombre de messages : 111
Age du protagoniste : 19 ans
Date d'inscription : 09/07/2008

Identité
Rang: Shateï
Yens:
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 28 Sep - 17:25

La seule réponse ne fut finalement qu'un sourire alors que Mio s'allongeait à son tour. Tant pis pou le confort, Kisoi était épuisé. La tête posée au creux de son épaule, elle réalisa bien vite qu'il s'était à nouveau endormi, et profondément en plus. Elle tira la couverture sur eux deux et ferma à son tour les yeux direction le pays du rêve! Mine de rien, elle dormait sacrément bien contre lui. Et une fois l'aube arrivée...

... Plus de Mio! En tout cas plus dans le lit. Elle s'était levée en silence, soucieuse de laisser Kisoi récupérer un maximum d'heures de sommeil, puis elle avait fait un crochet par la douche avant de se changer. En haut à bretelles et short en tissu léger, les cheveux défaits encore mouillés, elle était plutôt concentrée sur la préparation du petit déjeuné. A l'occidentale cette fois. Il fallait quand même que Kisoi prenne des forces, surtout avec le boulot qu'il avait. Elle prépara du café à l'italienne qu'elle mit à chauffer à feu doux, puis elle retourna dans le hall pour récupérer sa valise.

Il fallait tout ranger, du moins pour le moment. Elle déposa soigneusement les composants informatiques de son précédent ordinateur sur une petite table, et sorti également sa pochette en cuire contenant ses outils de précision. Dès qu'elle aurait du temps, elle commencerait à construire sa machine. Ah, et il fallait qu'elle trouve comment annoncer à Kisoi qu'il y avait deux araignées mortelles dans son appartement. Les différents documents qu'elle avait récupérés étaient tous classés et rangés. Elle alla d'ailleurs caser la valise maintenant vide dans un cagibi et retourna à la cuisine pour préparé la suite du petit déjeuné à l'américaine. Oeufs brouillés assaisonnés façon Mio, et bacon grillé juste comme il faut! Elle prépara également des toasts, mis la table, sorti des tasses...

Quelque chose lui disait que tout ça allait gentiment pousser Kisoi au réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Mar 29 Sep - 14:07

*Rêve de Kisoi*

Kisoi arpentait les rue déserte d'une ville surement au moyen orient vu l'architecture et l'aridité de la région. Sur le sol des rues du sang séché dans la poussières avec des cadavres entassés aux carrefour. Les murs criblés de balle. L'ambiance était étouffante, elle pesait sur Kisoi. Malgré cela il continuait de marché parmi cette vision lugubre. Au gré de ses déambulation, Kisoi arrive devant une petite maison, il passe la porte et il quitte ce monde lugubre.
La porte se referme dans un claquement sec, un jeune femme était entrain de préparer à manger. Il entendait le frémissement du bacon dans la poele chaud, le bruit des tasses que l'on pose sur la table... l'odeur semblait bien réelle par contre. Mais qui peut bien vouloir manger avec un massacre devant sa porte. Kisoi regarda par la fenêtre, il n'était pas au moyen orient, il avait changé de région. Surement un région qu'il avait connu plus jeune...


Se rendant compte que techniquement il est impossible de changer d'endroit cela tira Kisoi du sommeil... Kisoi ouvrit les yeux et les cligna plusieurs fois pour enlever la "buée" du sommeil et surtout évacué les avant dernières images celle qui précède le petite déjeuner.
L'odeur du bacon grillé lui chatouillait le nez depuis un petit moment en fait. La chambre était dans la peine ombre, seul les rayons orangers de soleil se levant éclairait l'appartement. Il se redressa sans bruit, il alla se camper à la porte.

Il regardait Mio, elle s'affairait tranquillement l'air serein. Kisoi ne l'avait même pas écouté se doucher. Elle avait les cheveux libre mais encore mouillés, elle portait un haut à bretelle qui mettait en valeur ses formes de ses siens aux creux de ses hanches. Le petit short que portait Mio m'était en valeur ses magnifiques fesses et ses jolies jambes. Kisoi resta un moment à la regarder, à par courir de long en large les courbes du corps de Mio, comme s'il la découvrait chaque jour.
Puis il profita qu'elle est le dos tourné pour se faufiler très discrètement derrière elle. Il l'attrapa par la taille et l'embrassa dans le cou. Quelle douceur, quel parfum exquis au levé qu'une femme pimpante. Le haut de Mio était si doux, Kisoi sentait la chaleur de son corps sous ses doigts, comparé à ses cheveux froids qui séchaient.

Bonjour mon coeur, ça va? Mhhh ça à l'air bon.

Kisoi humait les petits plats. Il était comme il s'était couché en plus débraillé. Un jeans la chemise à moitié braillé et ouverte. Et surtout il avait la marque des draps, ce qui fit sourire la magnifique cuisinière. Mais surtout il portait une expression de bien être surtout bien reposé. Il tandis la main et alluma la radio, pour mettre une petite musique d'ambiance. La musique était douce et mettait une bonne ambiance pour un bon petit réveil à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katzui Mio
Kumohime
avatar

Nombre de messages : 111
Age du protagoniste : 19 ans
Date d'inscription : 09/07/2008

Identité
Rang: Shateï
Yens:
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 12 Oct - 9:01

Aaah, le bacon. Mio savait que c'était un excellent moyen de réveiller un dormeur. A condition que celui-ci ait faim, bien entendu. Mais si Kisoi n'avait rien mangé d'autre que le repas qu'elle lui avait laissé la veille, il était certain qu'il allait s'éveiller et venir à la cuisine dès que possible. Elle joua des baguettes dans la poêle, retournant le bacon avec agilité alors qu'avec une spatule, elle s'assurait que les oeufs brouillés étaient cuits juste comme Kisoi les aimait. Puis elle se dirigea vers la table, rempli remplit une assiette avec les oeufs, et revint sur ses pas pour vérifier le bacon. Elle coupa l'électricité de la plaque au moment où elle sentait les mains de Kisoi sur sa taille. Elle ne l'avait pas entendu s'approcher et, surprise, elle réprima un sursaut, alors qu'il glissait ses lèvres dans son cou. Elle eut un petit sourire et déplaça la poêle, pour incliner légèrement la tête contre celle du jeune homme.

"Bonjour! Tu as bien dormi?"

Bien sûr qu'elle ne pouvait qu'aller bien, tant qu'il était là. Elle se défit en douceur de l'étreinte, non sans voir déposé un petit baiser sur les lèvres de Kisoi, pour lui servir le bacon. Le pauvre avait encore la marque des draps sur la figure et Mio ne pu s'empêcher de pouffer de rire. Qu'il était mignon comme ça, quand même, avec son style débraillé et pas encore coiffé... La musique avait un petit quelque chose d'apaisant dans ce commencement de matinée. Idéal pour un début de journée à deux, en effet!

Mio se détourna de la table pour sortir la cafetière d'où s'échappait déjà le délicieux fumet d'arabica. Elle rempli la tasse de Kisoi, puis la sienne, pour sortir ensuite le sucre, le lait, et un yaourt pour elle avant de venir s'asseoir à table. Elle n'avait pas une question à lui poser au fait? Ah oui!

"Hm... Je n'ai pas pensé à te demander mais... J'ai rapporté mes araignées. Mais si tu n'aimes pas ça, je peux les donner à un vivarium, hein!"

Après tout, la plupart des gens n'aimaient pas forcément les bestioles à huit pattes, avec des poils et une tendance mortelle pour ce qui était du venin.

"En tout cas, j'ai aussi ramené des antidotes, au cas où..."

Un accident était si vite arrivé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Jeu 15 Oct - 14:27

"Bonjour! Tu as bien dormi?"

Ah la voie suave de Mio... si Kisoi avait bien dormit?... comme un bébé la preuve les trace de draps sur son visage, d'ailleurs cela fit rire Mio. Kisoi lui sourit en guise de réponse. Oui, il avait bien dormi dans ses bras et la sachant en sécurité dans les siens. Mio se dégagea du câlin de Kisoi pour aller servir le reste du petit déjeuner. Kisoi en profita pour faire le tour en silence de la table et s'assoir à sa place, habituelle. Mio repris.

"Hm... Je n'ai pas pensé à te demander mais... J'ai rapporté mes araignées. Mais si tu n'aimes pas ça, je peux les donner à un vivarium, hein!"

*Des araignées... charmant il y a autre chose que je devrait savoir de si bon matin? Boh aller des araignées c'est rien après tout, c'est toujours mieux qu'un chat ou un chien qui font des cochonnerie par tout.

"En tout cas, j'ai aussi ramené des antidotes, au cas où..."

*Euh antidote... ça veux dire venimeux... euh Kisoi faut poser des conditions là... oh eh articule des mots parle*

Kisoi semblait avoir la tête dans le gaz il avait trop dormi? Kisoi regarda Mio l'air blasé après tout il ne lui refusé guère de chose. Et en plus rester cloitrer à cause des Yakoué, Kisoi comprenais qu'elle ai ramener ses araignées. Il pris le temps de répondre buvant tout de même une gorgé du bon café mais brûlant,ce qui lui anesthésia le goût pour quelque minute.

"Bien, heureux de l'apprendre... on va dire que tant qu'elle n'empiettent pas sur mon territoire, je vais les tolérées ici. Néanmoins ce sont tes animaux domestique je ne veux pas en avoir la charge. C'est la seul condition pour qu'elles restent. Sorti de là tu peux les garder autant de temps que tu voudra. Et de plus j'aimerai que tu me raconte ton excursion. Mais avant j'ai une autre question..."

Kisoi avait l'impression de poser des conditions à un gamin, il n'aimait pas ça. Il fallait qu'il change de sujet, il ne voulait pas partir au travail avec une éventuelle dispute à l'horizon, ni Mio vexé ou lui faisant la tête. Il ne supportait pas de voir Mio triste. Kisoi regarda Mio et lui sourit. Il pensait déjà à autre chose que les araignées pour lui l'histoire était close, sauf pour son excursion sans l'avoir prévenu. Chose qu'il désapprouvait.

"Que dirai tu d'une balade ce week end, depuis le temps nous n'avons toujours pas était voir le Mont Fuji. Et puis il serait bien que tu sorte de temps en temps. La météo annonce beau temps, on pourrais faire pique nique et d'autre chose amusante en amoureux qu'en pense tu?"

Kisoi proposer cela, il profita de la réflexion de Mio pour attaqué son petit déjeuner l'odeur aidant à lui ouvrir un appétit féroce. en plus C'était vraiment bon, il s'en régalait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katzui Mio
Kumohime
avatar

Nombre de messages : 111
Age du protagoniste : 19 ans
Date d'inscription : 09/07/2008

Identité
Rang: Shateï
Yens:
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 19 Oct - 13:59

Mio ôta avec soin le couvercle de son yaourt, faisant glisser un doigt sur le revers pour en retirer le surplus avant de le glisser entre ses lèvres. A vrai dire, elle s'attendait plutôt à une hurlée magistrale. Se balader avec des araignées mortelles n'était pas du goût de tout le monde. Et Kisoi en avait maintenant deux dans son appartement sans même qu'elle ne lui ait demandé son avis au préalable. De toute manière, Mio avait déjà pris les coordonnées d'un vivarium sur le campus de l'université. Il lui était donc facile de donner les arachnides et donc de les éloigner de Kisoi. Elle attendit,sagement, que ça se décide à péter. Mais rien pour commencer. Ah oui, elle aurait peut-être dû attendre au moins la fin du café pour l'annoncer, histoire qu'il soit entièrement réveillé. Là, ça faisait peut-être un peu trop d'informations au saut du lit. Elle eut subitement l'étrange impression qu'il lui faisait une explication théorique comme on en faisait à un enfant qui réclamait un chiot. Ah ouais, mais là, c'était du sérieux. Mio avait bossé sur ses précieuses bébêtes des mois durant. Il ne s'agissait pas d'animaux de compagnie mais d'outils de travail. Ouais, sauf qu'elle n'avait pas non plus jugé bon de dire à Kisoi qu'elle se baladait régulièrement avec des aiguilles empoisonnées mortellement. Pour sa propre défense, bien entendu. Elle sourit, amusée par la façon dont il tournait les choses, mais ne l'interrompit pas, plongeant à la place sa cuillère dans son yaourt alors qu'il poursuivait.

Là, il sautait du coq à l'âne. Ce fut au tour de Mio de remettre de l'ordre dans le contexte actuel. Elle glissa sa cuillère dans sa bouche, paraissant pensive quelques secondes. Sortie... Mont Fuji... Ah oui, la dernière fois qu'ils en avaient parlé, c'était juste avant la fusillade. Mauvais souvenir pour Mio qui réprima un frisson glacial en se rappelant du boucan assourdissant des armes qui pourtant n'avaient pas couvert les cris d'agonie. Elle ne devait sa survie qu'à Kisoi. Elle préféra chasser cette vision en avalant une gorgée de café brûlant. Erf... Elle avait oublié de mettre du sucre. Sa main glissa jusqu'à celui-ci alors qu'elle répondait.

"Si tu ne travailles pas, c'est très volontiers! J'aurais tout le temps de préparer de quoi manger sur place."

Et puis depuis quand n'était-elle pas vraiment sortie pour le plaisir? Avec Kisoi, qui plus est? L'idée la ravissait plus qu'autre chose. Mais avant, il fallait quand même qu'elle éclaircisse certains points.

"Pour en revenir aux araignées, ce sont plus des sujets d'analyse que des animaux de compagnie. Tu sais, mon travail final pour mon master sera basé sur les vertus thérapeutiques du venin. C'est plus facile pour moi de travailler sur le sujet avec de véritables spécimens à portée de main. Mais si jamais tu ne la sens pas, je le donne. Je sais qu'en principe, personne n'aime vivre avec des animaux dangereux."

Elle était plutôt conciliante sur le sujet. Après tout, du venin, elle pouvait en trouver par n'importe quel moyen. Mais si elle pouvait ne pas avoir à sortir, c'était quand même mieux.

"Sinon la sortie s'est bien passée. Il n'y avait rien sur le chemin et visiblement mon petit appartement n'était lus surveillé."

Quant à savoir comment elle avait su qu'il était sous surveillance, c'était une autre histoire. Mais elle ne pouvait pas donner tous ses petits secrets comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Dim 1 Nov - 11:01

Le fumet du bacon fraichement grillé s'élevé dans l'appartement de Kisoi. La radio pas très forte faisait bruit de fond, on pouvait écouter une chanson de cette chanteuse... Anna Tsuchya... I'm addicted to you. Certes une chanson énergique mais bien pour se réveiller du bon pied. Kisoi commençait à couper son bacon et à savourer ce goût si extraordinaire qui n'avait pas son pareil. Bien sur il écoutait toujours Mio.
Visiblement elle n'avait pas eu de souci. Et par divers moyen elle avait mené sa petite enquete, Kisoi la savait douée. Mais il respecte ces secrets, et par conséquent il ne lui demandait jamais comment elle faisait pour parvenir à ses faims. Comme elle ne lui demandait pas non plus comment en étant simple Barman il avait une situation financière relativement agréable. Kisoi ne su répondre qu'un

"Souka... N'en parlons plus. Je suis content que tous ce soit bien passé."

Kisoi bu un peu de son café qui avait légèrement refroidit. Il regardait Mio d'un air distrait pensant déjà à tous ce qu'il avait à faire aujourd'hui. Puis il reposa sa tasse. A présent il regardait plus nettement Mio la trouvant sublime dans ces vêtement léger. Kisoi aurai bien pris ça douche avec elle mais malheureusement elle l'avait déjà prise.

"Le week end prochain alors nous irons au Mont Fuji. Je suis libre c'est mon week end de repos donc c'est bon.

Kisoi continua de déguster son petit déjeuner. Le soleil qui commençait à se lever réchauffait le dos de Kisoi. Aujourd'hui encore il devrai trouver des informations sur les Yakoué qui montent en puissance. Cela mettait Kaede en rogne et quand Kaede était en rogne c'était le petit personnel qui trinquait du moins les incapables, Kisoi était plutôt dans ses bonnes grâce, heureusement pour lui.

Il va falloir que nous fassions une check liste... et moi va falloir que je check les motos.

Kisoi sourit, faire de la mécanique sur sa machine le détendait et en plus pensait qu'il irai avec Mio par mont et par veau, voir le grand Fuji l'enchantait.

*Yatta, enfin un moment tout les deux loin de la folie de la ville.*

Kisoi finit complètement le déjeuner finissant par un grand verre de jus de fruit multivitaminé. Il empila les plats et les mis dans le lave vaisselle. Puis voyant que Mio n'avait pas finit, il se mit derrière elle et lui massa le dos doucement et gentillement. Kisoi se pencha et lui déposa quelques baisers dans le cou de la jeune femme. Ses cheveux doré retombé en une cascade ondulait et humide sur sa nuque. Il la regardait de haut parcourant toute la jeune femme et la dévorant du regard. Kisoi se voyait bien enlever son short et son petit haut à bretelle... Oui Kisoi est un pervers et alors. Mais il savait se contrôler. D'une voix douce il dit :

Arigato Gosaimasus...

A Mio de savoir pourquoi,"Arigato Gosaimasus" Pour le petit dèj? pour être là présente? Seul Kisoi connaissait les réponses et seul lui savait qu'elles étaient nombreuse.

*Je crois pouvoir mettre ce réveil dans les meilleurs de ma vie. Mio Te quiero*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katzui Mio
Kumohime
avatar

Nombre de messages : 111
Age du protagoniste : 19 ans
Date d'inscription : 09/07/2008

Identité
Rang: Shateï
Yens:
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Lun 16 Nov - 10:26

Oh, pour ce qui était de l'aisance financière de Kisoi, Mio avait déjà son idée sur le sujet. Elle connaissait assez bien la pègre pour se douter qu'il y avait quelque chose de pas nécessairement très honnête là derrière. Qui plus est, elle savait aussi très bien que le Morbid, où travaillait son cher et tendre, était le territoire reconnu des Shukon. ça ne la dérangeait pas plus que ça. Quitte à ce que Kisoi trempe dans des histoires louches, mieux valait qu'il soit avec la famille dominante des yakuzas de Tokyo. C'était toujours mieux que les Sensu disparus et les Jumoku qui sans doute se retrouvaient entre deux feux, avec ces envahisseurs chinois. Bon, elle aurait sans doute préféré qu'il ait un job parfaitement légal, ne serait-ce que pour ne pas tenter le diable. Mais en même temps, sans challenge... Qu'est-ce qu'on s'ennuierait! Et puis bon, fallait le reconnaître, ça payait mieux dans la pègre qu'ailleurs, quand on savait bien se placer dans la hiérarchie.

Mio mit deux cubes de sucre dans son café et touilla tranquillement pour le dissoudre. Bon, au moins le sujet de son escapade était résolu. Ils allait pouvoir passer à des choses plus amusantes. Cette sortie leur fera le plus grand bien, loin des problèmes. Il était peu probable de rencontrer des chinois armés de mitraillette sur les hauteurs du mont Fuji. Et Kisoi y serait en paix le temps de leur balade. Il ne restait plus qu'à organiser tout ça alors. Pour certaines choses, Mio pouvait s'en occuper. Ce n'était pas son premier pique-nique, et les quelques fois où elle en avait fait avec son père, le problème avait toujours été le même. Si monsieur Katzui était un génie de la stratégie militaire, il avait toujours été incapable de faire correctement une liste de course et de penser à la couverture, ou à la crème solaire, ou aux bouteilles d'eau. Bref, les choses basiques, c'était souvent ce qu'il oubliait. Donc...

"Si tu veux, je peux m'occuper de tout ce qui est nourriture, et boissons. Je te laisse les motos, je suis assez nulle en mécanique."

Non pas qu'elle ignorait le fonctionnement d'un moteur... Enfin elle connaissait les bases, mais de là à savoir vérifier tout, mieux valait laisser l'expert du couple s'en occuper. Elle releva les yeux de sa tasse de café pour voir Kisoi débarrasser sa part de vaisselle. Oups! Elle traînait un peu, ce matin. Achevant son yaourt, elle reprit sa tasse entre ses mains, bien décidée à la terminer quand son homme se glissa derrière elle pour poser ses propres mains sur ses épaules, pour ensuite déposer des baisers dans son cou. Mio ne pu que lui tendre le cou, réprimant quelques petits frissons. C'était agréable quand même. Elle se serait d'ailleurs bien volontiers laissé faire encore un peu, mais... Elle termina son café, alors qu'il la remerciait, sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. A moins que c'était pour la vue plongeante qu'elle lui offrait sur son décolleté vu leur position respective. Elle se releva, se colla un instant à Kisoi.

"Douitashimashite!"

Et elle se hissa sur la pointe des pieds pour déposer ses lèvres sur celles de Kisoi pour récupérer ensuite sa vaisselle sale et la glisser dans le lave-vaisselle.

"Tu veux prendre une douche ou tu préfères que je te fasse couler un bain?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   Mer 2 Déc - 14:22

Mio finit son petit déjeuner, visiblement elle l'avait vite manger pour être avec son homme, plutôt à son service. Mais Kisoi avait le temps, il n'attaquait le boulot pas avant 17h30. Soit encore plus de neuf heure ensemble. La belle se leva pour poser un baiser sur les lèvres du jeune homme qui savoura ce contact si doux et intime avec la jeune femme. Kisoi resta figé attendant la suite mais le tintement de la vaisselle dans l'évier le tira de sa torpeur.

"Tu veux prendre une douche ou tu préfères que je te fasse couler un bain?"

*Je serai plutôt de nature à prendre autre chose ma chérie*
"Mhh... voyons voir..."

Mio se déplacer à reculons pour se diriger vers la salle de bain. Kisoi la suivait de près, ses yeux bloqués dans les siens. Mio ressemblait à une poupée de porcelaine, mais dégageant une chaleur que la porcelaine n'a pas. Mio n'était plus qu'a un mètre du mur. Quand Kisoi s'élança d'un pas vers elle, prenant les poignets de la jeune femme et la planquant contre le mur. Kisoi et Mio restèrent facilement cinq seconde à se dévisager. Kisoi sentait parfaitement les courbes de Mio contre lui notamment sa poitrine. Kisoi maintenait Mio avec un certaines fermeté mais sans lui faire mal, avec une certaines force qui se dégageait de lui comme une aura. Kisoi embrassa avec fougue Mio ainsi prisonnière, maintenant les deux poignets fermement mais non bestialement dans sa main gauche. De sa main droite il parcourrai le corps de Mio, l'explorant, retraçant les terres connues de sa peau. La nuque douce est frêle, le haut de Mio empêchait tout contacte avec la peau lisse de la jeune femme. La main de Kisoi s'arrêta sur les fesse de Mio couverte par un vilain short qui interdisait toute exploration. Qu'a cela ne tienne, la main de Kisoi faisait déjà les démarche pour défaire le coquin qui barrait la route. Le Lien défait, le short glissa le long des fines jambes de Mio, pour finir en un bruit de tissus feutré sur le sol. L'obstacle enlevait Kisoi repris donc l'exploration, caressant les fesses de sa bien aimé. Il glissa la main sous le haut pour lui caressait le dos doucement. Le baiser langoureux continuait, l'essence des deux jeune gens se mêlé avec douceur et dans une parfaite harmonie. Finalement Kisoi remit les choses à égalité en enlevant le bas et en déboutonnant sa chemise. Kisoi arrêta brièvement d'embrasser Mio

"Je pense qu'une douche conviendrai à la situation"

Kisoi enleva avec mal sa chemise, en alternant sa prise sur les poignets de Mio. Finalement il en restait que Mio qui avait son haut, à moitié enlevé. Kisoi lâcha complètement sa prise et lui ôta rapidement ce vilain haut qui bloqué tout contact. Kisoi attrapa Mio et la souleva jusqu'à la salle de bain, l'odeur de Mio était si exquise et enivrante, Kisoi pourrais rester éternellement au creux de son cou.

Mio et Kisoi entrèrent dans la cabine de douche, et Kisoi l'alluma laissant couler l'eau froide pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Métro, Boulot, Dodo...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Métro, Boulot, Dodo...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boulot boulot boulot x.X
» Baroud d'honneur (corrigé par Dodo, parce que je suis LE GENERAL)
» Un CV contre du Boulot. C'pas honnête ça?
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Un petit boulot en chanson... Ca existe à Terrae ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Meguro 目黒区 :: Pensions Izumo :: Résidence Kisoi-
Sauter vers: