AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Organizatsiya au Pays du Soleil Levant

Aller en bas 
AuteurMessage
Emi Irivna Atsalova
Gun'juhinko
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Age du protagoniste : 27 ans
Date d'inscription : 24/09/2009

Identité
Rang: Trafiquante d'arme
Yens: Riche à en faire Pâlir Okane Iori
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Organizatsiya au Pays du Soleil Levant   Ven 2 Oct - 18:01

Tokyo... Capitale de fait du Japon en tant que maisons de l'Empereur, du Premier ministre et siège de la Diète (le parlement japonais), du Cabinet, de tous les ministères qui le constituent et de toutes les ambassades étrangères... Elle constitue le principal centre politique de l'archipel depuis le XVIIe siècle. Savait-on seulement aussi que son vaste port, à l'activité commerciale débordante, était également le lieux d'approvisionnement illégal en armes de toutes les mafia de la ville et du pays ? En tout cas, Emi Irivna Atsalova le savait plus que tout autre. Voila pourquoi, elle avait choisit de venir avec sa première cargaison d'armes. Le voyage avait été désagréable mais la jeune femme avait l'habitude des voyages mouvementés.
Elle était toujours dans sa grande cabine, allongée dans sa couchette à vider de la vodka et à prendre soin de se "repoudrer le nez" avant de descendre. Un homme frappa à sa porte. Elle lâcha à entrer d'une voix froide, plus occupée avec sa consommation personne.

- "Emi Irivna... Nous allons débarquer la marchandise et la ranger à l'entrepot. Voulez-vous descendre du navire et superviser les choses ?"

- "Je te laisse t'en charger, Aleksei oji ! Fais bien attention à ce que ces incapables n'abîment pas mes bébés..." Répondit-elle avec un sourire immense et une lueur de folie légère dans les yeux, due à l'excitation provoquée par la cocaïne.

- "Da..." Lâcha simplement l'homme en répondant au sourire avant de refermer la porte.

Aleksei était une armoire à glace au service de son père depuis des années. Emi le considérait comme un oncle. Lui aussi partageait son amour des armes. C'était lui qui lui avait appris à démonter et remonter son premier pistolet mitrailleur quand elle avait 11 ans... Elle y repensait souvent en voyant le sourire de l'homme.
Légèrement nostalgique à l'évocation de ce souvenir, elle arrêta de se droguer, rangea des armes dans les différentes poches de son armait et saisit sa veste en cuir large aux épaules cintrée en bas dont l'ampleur lui permettait de dissimuler ses revolvers, ajusta son pantalon de cuir dans un geste très féminin, avant de rajuster sa ceinture et de sortir sur le pont du cargo...
Si il soufflait une légère brise marine sur les flanc du bateau, la nuit était chaude, Emi ne craignait donc pas d'arborer un décolté tout à fait charmant. Elle ne craignait pas les marins. Cette femme était de celle dont la beauté fascine mais dont la brutalité et la violence éloigne les hommes. Et sinon le tour de bras d'Aleksei est suffisamment dissuasif pour ces marins asiatiques coréens qui bien que musclé par leur travail sont tous taillés comme des crevettes par rapport à au titan russe...

Elle s'étira en baillant : A peine arriver il lui fallait déjà bosser et rencontrer une ponte de la mafia locale, histoire de se présenter. D'autant plus, qu'elle avait proposé de venir elle même l'accueillir aux docks. Bon alors où était-elle cette madame yakuza-en-chef ? Emi descendit du bateau jetant un œil distrait à Aleskei qui engueulait les marins du bord et les dockers, en les encourageant à faire attention à la marchandise, bien, qu'ils n'avaient encore rien cassé. Cela amusa Emi.

Bon l'autre n'était toujours pas là... Emi commençait à s'impatienter...

*Je croyais que ces Yakuzas seraient quand même un peu plus ponctuels... Ces futures armes auraient-elles l'idée de me trahir avant même que je m'en sois servi ?* pensa-t-elle en adoptant un sourire carnassier. Quelle joyeuse perspective sanglante si cela advenait vraiment !

Bien qu'elle fusse de sang japonais pour moitié, la Gun'juhinko n'avait que très peu de souvenirs de ce pays, car elle avait vécu presque toute sa vie en dehors... Il lui fallait des contacts pour établir un "comptoir" fixe et s'attribuer quelques petites parts de marché. Plusieurs autres cargaisons d'armes allaient bientôt arriver, il lui fallait s'organiser d'ici là... Elle avait toute confiance en elle, mais si cette débile de la famille trucmuch ne venait pas... Il lui faudrait vite trouver une solution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Organizatsiya au Pays du Soleil Levant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shopping au pays du soleil levant [Ange]
» Le pays du soleil levant (fini!)
» " Tableau de Claude Monet : "SOLEIL LEVANT"
» Soleil Levant
» A l'ombre du soleil levant [PV Dolan Kane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chūō 中央区 :: Baie de Tokyo :: Docks & Entrepots-
Sauter vers: