AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A l'arrière du Morbid...

Aller en bas 
AuteurMessage
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: A l'arrière du Morbid...   Lun 12 Oct - 9:19

Kaede était... Contrariée. Oui, c'était le mot. Enfin très légèrement seulement. Elle fixait l'écran de son téléphone portable depuis quelques secondes à présent, lisant et relisant le message qu'elle venait de recevoir. Sur ses traits, aucune expression ne laissait transparaître son mécontentement. Pourtant, elle était quelque peu... Ah oui, le mot, c'était "contrariée". Pourquoi fallait-il qu'il existe des incapables chez les Shukon? Il devait y en avoir partout sans doute. Mais là, c'était franchement honteux. Pourtant, la mission n'avait pas été très compliquée. Il suffisait d'interroger quelques demoiselles du trottoirs, frapper quelques flics et faire un rapport précis avant de se faire tuer. Il n'y avait qu'une chose à demander: le maximum d'information possible sur les chinois qui voulaient se la jouer envahisseurs à Tokyo. Mais il avait fallu que cet abruti se fasse descendre avant même d'avoir envoyé un quelconque rapport. Pire encore, le message qui s'était affiché sur son écran parlait de blessure typique d'une torture. Non seulement cette andouille était morte, mais en plus il avait probablement lâché des information sur les Shukon. Quel incapable.

Kaede supprima immédiatement le message et glissa le téléphone portable dans la poche intérieure de son blouson, portant ensuite la main à son avant-bras encore douloureux, surtout quand elle était contrariée par les petits malins qui lui avaient si gentiment offert une balle lors de la fusillade de l'hôtel Conrad. Au moins, ceux qui avaient tiré sur elle et le boss avaient tous était descendus. Mais il n'empêche que Kaede avait toujours comme un arrière-goût d'inachevé. Elle glissa ses mains dans les poches de son pantalon noir, parfaitement repassé, après avoir refermé le bas de la fermeture éclair du blouson par-dessus son bustier. Pendant mollement sur son avant-bras autrefois blessé, son casque attendait d'être utilisé. Au bout de la ruelle où elle se trouvait, sa moto était arrêtée et elle jeta un coup d'oeil dans cette direction. Une petite virée sur le périphérique lui ferai le plus grand bien. Mais pas tout de suite.

Là, maintenant, elle avait des instructions à donner. L'abruti n'était pas le seul mort ces derniers temps. Les chinois commençaient à s'imposer et ils empiétaient sur le territoire des Shukon. La Shatei-gashira devait prendre des dispositions un peu plus efficace pour préserver le clan autant que possible. D'ailleurs il lui faudra aussi renforcer encore un peu la sécurité autour de l'Oyabun. Comment allait-il le prendre? Bonne question. Bah, c'était une nécessité comme une autre. Kaede ressorti son portable, pour consulter l'heure cette fois-ci. La personne qu'elle attendait ne devait pas tarder à arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   Lun 12 Oct - 11:09

Kisoi était plutôt blasé de sa journée. Il en avait marre, vous savez ces journée où tous commence bien et que tout fini mal et par vous souler. Un bref récapitulatif serai bien.

Bon pour commencer petit déjeuner copieux, avec sa copine, sans prise de tête instant bien câlin et intime. What's else pour bien démarrer la journée pas de quoi être blasé. Mais bon c'est sans compté une fliquette ultra zélée, tous ça parce que Kisoi un peu distrait n'avez pas le nez sur le compteur, total et bénéfice une demie heure à bavasser avec une fliquette buté comme un âne, une ânesse en l'occurrence. Et maintenant il apprend que sa boss à des soucis à réglé... Kisoi était pas encore près d'être couché...

Kisoi était habillé des frusque de service du Morbid. la tenue de pingouin pour servir au bar. En même temps il fallait justifié les feuilles de salaire bien garnit qu'il ramenait à la maison. On n'entretien pas une maison, une moto et deux personne avec seulement de l'amour et de l'eau fraiche. La porte qui donne sur la ruelle s'ouvre en grinçant, laissant apparaitre un Kisoi avec un visage de clown afin de caché son humeur maussade et blasé. Si Shinoda-sama cachait ses émotions en restant de glace, Kisoi lui refoulait les émotions négative. Généralement il gardait ses sentiments pour les exprimer pendant les petites séances "d'exercice" avec sa boss... rien de sexuel rassurait vous. Bien que Shinoda-sama était plus qu'attirante. Mais bon nous n'allons pas épiloguer la dessus.
Kisoi s'avança laissant le groom claquer la porte. Renfermant ainsi la fumée et le vacarme des musique electro.

Shinoda Kaede l'attendait là où elle l'avait stipulé dans son message que Kisoi avait pris soin d'effacer. Kisoi respectait Kaede mais il ne s'inclinait pas pour autant devant sa boss. Il préférait travail correctement et lui montrer ainsi son estime et son respect pour elle, plutôt que faire des courbette exagéré pouvant être parfois hypocrite. Kisoi était un bon membre peut être pas l'excellence même mais pas loin sur la même route. Ce qui n'empêcha pas de la saluer avec le respect qui lui ai dû.

"Bonsoir, Shinoda-sama..."

Kisoi marqua une pose, surveillant rapidement les environs R.A.S. c'était un des tics qu'il avait repris depuis peu, le tic de tous surveiller et scruter.

"vous m'avez demandé? Que puis-je faire pour vous satisfaire chef?"

Kisoi débuta la conversation ainsi, en même temps c'était elle qui souhaitait s'entretenir avec lui. Bien que d'un autre point de vue c'est lui qui se tiens à sa disposition. Tout est relatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   Lun 12 Oct - 11:55

Oh, Kaede n'attendait pas de courbettes. De fait, elle n'aimait pas vraiment perdre du temps avec des attitudes aussi futiles qu'hypocrites. Tout ce qu'elle voulait, c'était que le boulot soit fait, et dans les temps, de préférence. Pas comme l'autre andouille qui s'était fait descendre avant même d'avoir pu rendre sa mort utile pour le clan. Enfin bon... Tant qu'il y avait des employés comme Kisoi dans les parages, tout n'était pas vraiment perdu. La porte s'était finalement ouverte sur un employé parfaitement bien vêtu pour son boulot. Heureusement d'ailleurs. Quoique là encore, les bonnes manières se perdaient souvent.

Elle ne fit que tourner la tête, sortant les mains des poches de son pantalon pour se redresser lentement. L'endroit était calme, normal. De toute manière, il y avait toujours quelques membres du clans dans les parages pour s'assurer que personne ne viendrait chercher des noises au bas droit des Shukon.

"Je suis juste venue donner quelques recommandations pour le Morbid."

Notons au passage qu'elle aurait très bien pu filer les dites recommandations au premier venu et sans passer par la case "ruelle sinistre derrière un bar de yakuza". Mais ce ne serait pas drôle, sinon.

"Le clan Hujie... Ils traînent un peu trop dans les parages. Ils risquent de venir fouiner dans le bar. Tu vas donc me rendre un service..."

Bon, Kisoi était en partie étranger, ce qui jouait en sa faveur. Certaines personnes se sentaient plus à l'aise pour tirer des informations à un type qui n'avait pas l'air entièrement japonais et donc potentiellement entièrement pro-clan yakuza, surtout dans un bar appartenant aux Shukon.

"Ils vont très certainement fouiner par ici. Alors tu vas devoir jouer les traîtres."

Elle jeta un coup d'oeil dans la ruelle, comme une dernière vérification.

"Ces prochains mois, je vais te donner des informations bidon sur quelques transactions, et je voudrais que tu les laisse filtrer, avec prudence. Il faut qu'on les pousse à se planter eux-même avant qu'ils ne viennent faire de gros dégâts sur notre territoire."

Après, pour que Kisoi en vienne à prendre leurs informations, c'était une autre histoire. Chaque chose en son temps. S'ils pouvaient déjà faire en sorte qu'il puisse en venir à intéresser le clan des chinois, ce serait pas mal.

"C'est un job un peu plus risqué que d'habitude. Tu pourras le faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   Mer 21 Oct - 5:26

Kisoi écoutait les consignes de Kaede, la température entre la salle et l'extérieur était assez saisissante, m'enfin cela ne gênait pas Kisoi. Toujours d'une humeur maussade donc, Kisoi écoutait les recommandations, sauf qu'au bout d'un moment il a tiqué.

Quoi faire le traître, Kisoi ne savait pas faire spécialement ça, il n'était pas le meilleur des comédiens. Il avait des compétences certes. Mais il se sous estimé et ne se voyait pas du tout dans le rôle. Autant donnait lui un fusil à lunette, autant il vous fait un smiley à cinq cent mètres. Que joué la comédie il ne savait pas trop faire.

Kaede continuait à parler. Cela sera plus risquait que d'habitude... ouais ça passe juste du simple au double. Du moins c'est ce que pensais Kisoi. En même temps dans la logique plus risqué, par conséquent mieux récompensé. L'appât du gain, tiqua un peu plus Kisoi, c'était la mission idéal pour pouvoir éventuellement évoluer dans la hiérarchie. Et cette opportunité lui était servit sur un plateau.

"C'est un job un peu plus risqué que d'habitude. Tu pourras le faire?

Kisoi réfléchit, avant de répondre. Il regardait la Shatei droit dans les yeux, et instinctivement presque en position de garde à vous il lui répondit.

"Je prend le job."

La décision de Kisoi était sans appel, et d'une rare certitude. Il avait toujours envie de leur faire payer pour la pagaille du Conrad. Et surtout supprimer tous ceux qui en voulait à Mio, et ces Yakoués rentrait dans la dernière catégorie. Pour ce taff, Kisoi allait devoir apprendre à se contenir. Lui qui est si impulsif.

"Je ne vous décevrai pas."

Du moins Kisoi l'espérait. Kisoi attendait une réaction de sa patronne. Visiblement elle allait faire un tour, le casque au bras et la moto pas loin d'elle. Kisoi pensait qu'un jour il aimerait faire un tour avec elle, histoire de tirer la bourre sur le périphe avec la demoiselle. Histoire de voir si elle resterait de glace face a une conduite explosive. Il imaginait déjà le coude à coude. Si l'occasion se présenterai il lui proposerai surement, ce soir. Enfin ce n'était pas le moment pour le moment.

Après un bon silence, Kisoi se rendit compte qu'il ne savait même pas par où ni comment commencer.

Shinoda-sama, si vous aviez des conseils sur par où commencer ou comment je dois mit prendre. Je serais ravi de les recueillir. Je me sens capable mais c'est la première fois que je tiens un rôle comme celui-ci.

Kisoi encra son regard dans celui bleu glaciale de sa boss attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   Lun 2 Nov - 15:49

Il était clair qu'elle ne lui demandait plus d'aller récupérer des liquidités ou de simplement refaire le portrait d'un mauvais payeur. Non, cette fois, c'était un peu plus délicat. Jouer les espions n'était pas à la portée de n'importe qui. Mais en même temps, elle ne pouvait justement pas laissé n'importe qui faire ça. Il y avait des employés très doués pour jouer sur plusieurs plans. Des menteurs compulsifs, brillants dans leur art, au point de réussir à faire douter les plus hauts placés. Mais ça ne marchait pas vraiment avec elle. Kaede n'était pas du genre à se fier aux mots, uniquement aux actes. Et en parlant d'actes, Kisoi était le seul à avoir jusqu'ici été capable de témoigner une loyauté sans faille. Alors... Il fallait que lui tente sa chance.

Il valait mieux qu'il prenne le temps de réfléchir. Peut-être que la Shatei-gashira se montrait un peu trop pressante. Peut-être qu'elle ferait mieux de lui laisser quelques jours de réflexion. Après tout, il allait jouer avec sa peau. Seule elle et lui seraient au courant. Il était donc probable qu'il soit la cible soit des chinois, soit des Shukon qui le croiraient coupable de traitrise. De loin, ça n'allait pas être facile du tout. Et même si Kaede s'occupait de protéger les arrières d'un employé sur le terrain, un accident malheureux pouvait arriver. Ce serait embêtant pour Kisoi. Et aussi pour toutes les personnes qui dépendaient de lui. Pourtant il répondit sans l'ombre d'une hésitation.

Pour une fois, Kaede eut une expression sur le visage. A peine une fraction de seconde. De la surprise, qui s'estompa très rapidement. Il avait du cran, ce jeunot. S'il s'en sortait après ça, il allait avoir un sacré avancement. En tout les cas, il semblait déterminé. Surtout en précisant qu'il ne comptait pas la décevoir.

"Je l'espère."

Oh, ce n'était pas du tout une menace, bien au contraire. Il serait embêtant qu'un employé aussi volontaire que Kisoi se fasse descendre. Quant aux conseils...

"Ils s'infiltre déjà sur le territoire. Pour commencer, je te suggère de ne pas les rechercher. Disons que si l'un d'entre eux t'aborde, réponds-lui en montrant que tu es dévoué à la cause Shukon, mais que tu as des doutes sur tes supérieures. Logiquement, ils essaieront de te pousser à tout remettre en question. Tu n'as qu'à faire comme si tu croyais ce qu'ils te racontes. Ce ne sera sans doute pas difficile. Il se peut qu'ils arrivent réellement à te faire douter de la stabilité du clan. Pour le reste... Contentes-toi de leur donner les informations que je te donnerai. Certaines seront fausses, d'autres véridiques, pour qu'ils aient confiance en toi. Alors seulement tu seras vraiment infiltré."

Et à partir de là, la tendance s'inversera. Les infos feront tomber quelques Hujie dans les filets de la police. Menu chinois à l'emporter, droit en cellule.

"Mais surtout, ne parles pas de vie privée."

Inutile de préciser pourquoi, Kisoi se doutait très bien de ce qui se passerait s'il parlait de ceux qu'il fréquentait, des personnes à qui il tenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisoi Himura
Zan-Indou
avatar

Nombre de messages : 305
Age : 30
Age du protagoniste : 21 ans
Date d'inscription : 07/04/2008

Identité
Rang: Shatei
Yens: 1 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   Mar 10 Nov - 4:09

Kisoi écoutait avec grand intérêt la shatei, après tout si elle était shatei il y avait bien une raison. Depuis le temps qu'il la connaissait, il avait eu pas mal d'occasion de voir et d'apprécier ses compétences. Notamment pour la torture, elle glaciale aimant donner les coups et lui essayant d'être le bon "flic", de se mettre du côté de l'interroger. Ce petit stratagème fonctionnait en principe bien, sauf quand l'interrogé refusait de parler. Alors là, Kisoi arrivait à se tenir une petite heure avant de péter les plombs et d'être infiniment plus odieux que la shatei. Mais bon là n'était pas la question, il aller devoir faire ça en finesse, donc pas d'interrogatoire musclé, non il fallait passer de la pommade à l'ennemi. Oui mais de la pommade empoisonné à long termes comme les radiations où les poisons qu'on utilise sur les rat ou les colonies de fourmi. Oui les Shukon vont éradiquer ces Yakoués. Kisoi va les faire payer. Il n'avait pas était blessé mais il avait des raisons personnelle suffisante pour pouvoir atomisé un monde entier.
Une fois les explications de Kaede fini, il se contenta d'un :

"Souka, il sera fait ainsi."

Kisoi réfléchissait déjà à qui pouvait rentrer dans les critères, surtout dans les dernier clients savoir qui était chinois, qui était déjà sur le territoire... mais bon il viendrait bien assez tôt Kaede la dit. Donc cela devrait être vrai.

"Boss, malgré tout le respect que je vous dois, je peux vous demander quelque chose avant de retourner en servir en salle?" Kisoi était un peu irrespecteux sur ce coup là mais tanpis... "Vous savez très bien que je ne suis pas seul d'où votre dernier conseil, je voulais juste vous faire savoir que si jamais quelque chose devait m'arriver... Je vous serai reconnaissant si vous pouviez faire passer une lettre à cette personne en question. Ne vous inquiétez pas il n'y a rien concernant "L'Organisation". Juste de quoi la mettre en sécurité..."

Sur ceux Kisoi n'attendait pas réellement de réponse, il allait tourner des talons avant de rajouter.

"Bien je ne vais pas vous retarder plus longtemps, je vais retourner à mes travaux."

Kisoi avait désigné le casque de Kaede, il savait très bien que quand elle était comme ça c'est qu'elle avait hâte d'être sur le périphérique lancé à 200, seul moyen d'être seul et de penser aux problèmes des Shukon. D'un air entendu, il allait retourner dans la salle bruyante de morbide avec sa nouvelle mission, sauf indication contraire de sa boss. Kisoi attendit un moment avant d'ouvrir la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinoda Kaede
Aisu no Chou
avatar

Nombre de messages : 194
Age du protagoniste : 28 ans
Date d'inscription : 06/05/2008

Identité
Rang: Shatei-gashira
Yens: 9 000 000
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   Mer 18 Nov - 11:45

Bon, le gros des informations semblaient bien encaissées. Le reste ne pourrait être vraiment prouvé et assimilé qu'une fois sur le terrain. Elle allait devoir surveiller Kisoi de près les prochaines semaines à venir, ne serait-ce que pour voir si la poiscaille chinoise allait pouvoir mordre à l'hameçon. Que ce soit oui ou non, il y aurait par contre de toute manière des risques, et très certainement des dommages collatéraux. Le tout serait de les limiter. Moins il y avait de cadavre de Shukon et mieux Kaede s'en porterait. La Shatei dévia un court instant le regard dans la ruelle, ne serait-ce que pour s'assurer que le coin était toujours aussi calme. ça l'était, du moins pour le moment.

Elle se reporta naturellement sur Kisoi quand celui-ci voulu visiblement lui poser une question. Kaede ne voyait pas en quoi il était irrespectueux. Ah oui, ce n'était pas vraiment le genre de la maison de s'occuper du courrier des défunt. Après tout, les bonnes oeuvres n'étaient pas vraiment dans les habitudes des Shukon, comme de tout bon yakuza qui se respectait d'ailleurs. Sauf cas exceptionnel. S'agissait-il d'un cas exceptionnel? ça dépendait du point de vue.

"A mon avis, ta "collocatrice" ne risque pas grand chose. Elle a nettement plus de valeur vivante."

Quoique vivante ne voulait pas forcément dire en bon état. Ah oui, Kaede avait une notion très limitée de la sécurité. Tant que la vie était assurée, c'était bon. Pour le côté émotionnel... C'était comme demander à un glaçon de se montrer plus chaleureux.

"Mais je lui transmettrai ce que tu voudras, si le pire devait se produire."

Et puis bon, une lettre, c'était pas la mer à boire. Et au pire, ce ne serait pas difficile d'envoyer un courtier efficace transmettre un message. Pour le reste, au besoin, elle se permettrai en cas de doute d'assister à la lecture de la dîte lettre. S'il devait y avoir des détails sur les Shukon, c'était sans importance. Connaissant les compétences de la jeune fille, il y avait peu de chance qu'il puisse lui apprendre des choses qu'elle n'aurait pas pu découvrir par elle-même.

"Oui, retournes travailler. Et sois prudent, quand même."

Quant à savoir si elle pouvait réellement s'inquiéter pour Kisoi ou si elle se souciait plutôt de ce qui pourrait se passer s'il faisait une gaffe pour les Shukon... Difficile. Kaede se redressa, plaçant son casque entre son bras et sa hanche. Il était temps pour elle de retourner à d'autres activités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'arrière du Morbid...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'arrière du Morbid...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cherche] Jantes arrière Rmz 250 2011
» Appel à lever le ban et l'arrière-ban
» Roulade avant, roulade arrière.
» Arrière-boutique
» Parfois, j'aimerais revenir en arrière, quand je savais quoi faire ¤ Lilith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shinjuku 新宿区 :: Kabuki-chō-
Sauter vers: